Société

La CGTG répond à Victorin Lurel sur l’égalité réelle

Des extraits d’un article publié avec comme titre : Quand LUREL répond…notre détermination se renforce !

Dans une transparence des plus totale, la CGTG publie la réaction de Victorin LUREL. Cette réaction a pris la forme d’un message WhatsApp auprès d’un dirigeant de la CGTG :

« Vous faites des tracts, des meetings, des pétitions en ligne contre le projet de loi Egalité en prétendant que le Gouvernement va supprimer les 40% de vie chère, les 30% de réfaction d’impôt, va augmenter la TVA, l’OM … Bref ce sera un coup de poignard dans le dos des Guadeloupéens. Jamais, vous n’avez cherché à vous informer honnêtement et à vraiment savoir. Jamais vous ne mettez l’accent sur les avancées considérables de cette loi qui est le fruit de mon long engagement et d’un militantisme sans faille. Par ailleurs, j’aurais apprécié un petit mot de remerciement de la CGTG pour les 8000 € de la réserve parlementaire. Interrogé devant les grilles de la Région, Nomertin a fait mine d’ignorer ce coup de main. Je ne demande pas de reconnaissance : ce geste correspond à mes valeurs. J’aurais été sensible à un comportement de courtoisie. S’il récuse l’aide il n’a qu’à la rejeter. Je crois à un syndicalisme responsable et de construction tout en étant un syndicalisme de lutte. Là, vous faites carrément dans le mensonge et dans la propagande anti-Lurel. »

La CGTG en comprend qu’il appartenait aux Guadeloupéens et plus largement aux populations des Pays de l’Outre-mer de se renseigner. N’est-ce pas le rôle d’un Député que d’expliquer ce qu’il fait au nom de la population l’ayant élu ? Visiblement ce n’est pas ainsi que cela doit fonctionner….

… Mais nous devons mal, très mal lire…. La CGTG affirme que le temps de faire passer des vessies pour des lanternes est révolu !

Comment croire avec pareilles recommandations (de la part d’un Député de la Guadeloupe !)  à des lendemains meilleurs…. Oui c’est écrit en Français académique. Rendre obligatoire une semaine de négociation avec son employeur sur des litiges au travail veut dire conditionner la possibilité de saisir la justice : Belle égalité !

Ce rapport est bel et bien un poison cancérigène qui par une assimilation aveugle de toutes les réalités de nos territoires, agenouillera la population dans la misère et privera l’ensemble de sa jeunesse de l’émancipation économique nécessaire pour affronter l’avenir.

Monsieur LUREL voit déjà en ses recommandations une Loi, dixit: » les avancées considérables de cette loi qui » est « le fruit de mon long engagement et d’un militantisme sans faille ». Nous ne faisons pas de politique, nous ne faisons donc pas de l’anti-LUREL. Nous nous contentons de garantir la défense des intérêts moraux et matériels des travailleurs. Le Rapport LUREL attaque l’ensemble des travailleurs, préparons ensemble la riposte.

Maintenant et s’agissant de la réserve parlementaire évoquée par Victorin LUREL;  Il est bien vrai que suite à l’épisode judiciaire ayant opposé la famille DESPOINTES et la CGTG sur des faits d’histoire, et surtout suite à l’élection d’un nouveau Président de Région, Victorin LUREL en sa qualité de Député a alors annoncé accorder une subvention d’équipement sur la réserve parlementaire à la CGTG. A ce jour, la CGTG (répondant au Statut d’une Association à but non lucratif loi 1901) n’a jamais reçu le moindre euro de la réserve parlementaire.

Et combien même cette subvention nous parvenait, rappelons que la réserve parlementaire est une enveloppe de subventions, allouée de manière annuelle aux députés et sénateurs, afin qu’ils puissent soutenir, (et non acheter leurs silences ou adhésion) des associations et participer au financement de projets de collectivités locales. Il faut donc cesser de croire (ou faire croire) que l’usage de la réserve parlementaire est une faveur méritant un juste retour (voir un silence complice).

Enfin, nous trouvons très particulier qu’un Député de Guadeloupe, en charge d’une mission  afin de préfigurer un texte législatif sur l’égalité réelle, puisse avoir oublié toute recommandation visant la reconnaissance du  fait syndical Guadeloupéen et la mise en œuvre de dispositions pour garantir la représentation des Organisations Syndicales  des Pays d’Outre-mer dans la négociation de l’ensemble des Conventions Collectives Nationales. Des Conventions Collectives Nationales faisant cruellement défaut aux Salariés des Pays d’Outre-mer et accentuant  l’inégalité de traitement professionnel. Pourtant sans que rien ne l’étouffe, ce député de la Guadeloupe (élu par la Guadeloupe) indique « je crois à un syndicalisme responsable et de construction tout en étant un syndicalisme de lutte ».

Previous post

Conférence des Présidents des Régions Ultrapériphériques

Next post

Nicolas Sarkozy : le retour du colonialisme le plus vulgaire !

97land

97land

Des infos, des potins, des événements... Toute l'actu du 97.

No Comment

Leave a reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *