Société

La Californie vers des réparations des dommages de l’esclavage ?

Le gouverneur de Californie a signé un projet de loi pour la création d’un groupe de travail afin d’étudier la faisabilité de dédommagement pour les descendants d’esclaves,  reconnaissant des torts historiques contre les personnes de couleur.

Sacramento – Alors que la nation prend en compte le fléau de l’injustice raciale enraciné dans l’héritage de l’esclavage et du racisme systémique, le gouverneur Gavin Newsom a signé une loi pour établir des recommandations sur d’éventuelles réparations pour l’esclavage à la communauté noire. Il a également signé deux autres projets visant le racisme structurel du système juridique.

«En tant que nation, nous ne pouvons vraiment prospérer que lorsque chacun de nous a la possibilité de s’épanouir. Notre douloureuse histoire esclavagiste a évolué vers un racisme structurel et ces préjugés imprègnent nos institutions démocratiques et économiques », a déclaré le gouverneur Newsom.

« La diversité de la Californie est notre plus grand atout, et nous nous devons en ces moments particuliers corriger la discrimination et les inconvénients auxquels les Californiens de couleur sont encore confrontés. Bien qu’il reste encore beaucoup de travail à faire pour démêler cet héritage, ces textes de loi sont des étapes importantes dans la direction à suivre pour bâtir un avenir plus inclusif et équitable pour tous ».

La loi AB 3121 permet la mise en place d’un groupe de réflexion de 9 membres afin d’informer les Californiens sur les conséquences de l’esclavage et explorer les moyens par lesquels l’État pourrait s’engager à des réparations. Le gouverneur a également signé l’AB 3070 qui renforcera les procédures de sélection des jurés et augmentera la transparence afin de garantir que les contestations d’avocats pour exclure des jurés ne soient pas à des fins discriminatoires. Le gouverneur avait précédemment signé le SB 592 afin de mieux diversifier les bassins de jurés.

«La Californie est traditionnellement en avance en matière de droits civils, mais nous n’avons pas toujours accepté ce passé horrible qui a permis la détention d’esclaves à l’intérieur de nos frontières et rendu les esclaves évadés à leurs maîtres», a déclaré Weber, membre de l’Assemblée. «Il nous fallait revoir aussi notre système judiciaire actuel, qui permet aux procureurs d’interdire aux Afro-Américains de siéger dans des jurys ».

« Je suis reconnaissant au gouverneur Newsom d’avoir signé l’AB 2542 et son engagement d’éradiquer le racisme de nos tribunaux. Avec la signature de ce projet de loi et d’autres mesures prises, le gouverneur devient le chef de file national en matière de réforme de la justice pénale, bienveillante et réfléchie » déclare Kalra, membre de l’Assemblée.

En mars 2019, le gouverneur avait décrété un moratoire sur la peine de mort, particulièrement  préjudiciable pour les personnes de couleur, les déficients mentaux et à ceux défendus par des commis d’office.  Il avait également pris la décision de présenter des excuses aux Amérindiens de Californie pour l’exploitation et la violence subies, et annoncé un soutien administratif pour la gestion tribale des terres ancestrales.

Previous post

Les indépendantistes ne sont pas dupes du caractère biaisé de ce processus politique

Next post

La décolonisation et ses suites mardi 6 sur France 2

97land

97land

Des infos, des potins, des événements... Toute l'actu du 97.

No Comment

Leave a reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *