Musique

La Cadence lypso à l’honneur aux Caribbean Music Awards

On ne cesse de vous le dire : la nostalgie gagne du terrain. Du son des années 70 revisités à la sauce moderne, pour le grand plaisir du public. Et ça marche !

Après des débuts bien poussifs, la soirée de gala organisée par Mitch Zeline pouvait débuter. Une pléiade de vedettes : Jacques de Kera, Sylvanise Pepin, Luc Leandry, Jean Luc Alger, Josseline Varane, Phil Control, Bago Balthazar accompagnés par Thierry Vaton et l’orchestre Karayib dans la belle salle de la « Manufacture » à Meru recevaient leurs trophées. Mais sans leur faire injure, deux artistes crevaient l’affiche.

caribbeand-awards-2016-1-2

Le grand Gordon Henderson

C’est tout d’abord Gordon Henderson, fondateur et leader du célèbre Exile One en 1973 qui enchantait les convives. A 60 ans passés, ce grand-père n’a jamais semblé aussi jeune. Puis Rasdubba, Anthony Gussie, natif de Wesley au nord de la Dominique l’éternel chanteur des Black Affairs interprétait Ay Manman. L’assistance applaudissait à tout rompre ces deux monstres de la musique créole, qui n’hésitaient pas après leur prestation à répondre aux sollicitations de l’auditoire.

caribbeand-awards-2016-1-3

Anthony Gussie et la maire de Meru

Une démonstration de professionnalisme, de longévité et de simplicité pour les zoukeurs modernes imbus de leur pseudo-importance. Mais retiendront-ils la leçon ?

Previous post

ÉGALITÉ RÉELLE: VOTEZ CONTRE LES DISCRIMINATIONS ET POUR LA SANTE

Next post

Lionel de Marcy : le blanc et le noir

Joël DIN

Joël DIN

No Comment

Leave a reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *