Divers

LA BLACK GUERRILLA FAMILY

La Guadeloupe possède le plus fort taux de récidive de France. Arme blanche, rhum, téléphones portables, crack, cocaïne, héroïne  circulent quasi-librement dans les prisons.

La situation à la Baltimore ?

LA BLACK GUERRILLA  FAMILY : quatre gardiennes âgées de 24 à 36 ans, sont  tombées enceintes du même caïd, dont l’une d’entre elles à deux reprises.

fem tavon

Le règne de ce chef criminel, Tavon WHITE, détenu en prison pour tentative de meurtre, était tel que deux d’entre elles se sont même fait tatouer son nom, l’une dans le cou, l’autre sur le poignet.

En récompense de leur complicité, elles pouvaient jouir de voitures de luxe, et autres récompenses ( bijoux de valeur). Trafic de drogues, blanchiment d’argent, tout était permis.

Lors d’un appel, mis sur écoute, il a affirmé : » C’est ma prison, tu comprends ça ? Tout passe par moi »

Il avait confirmé ses dires lors d’une conversation avec une surveillante. «  La loi, c’est moi. Si je dis à un mec de’ frapper un policier, de tuer un gars, n’importe quoi, ben, il le fait. Voilà » ( LE FIGARO du 25 avril 2013).

Tavon WHITE

Tout cela se passe dans la prison de Baltimore, dans l’état du Maryland, aux Etats-Unis. Les faits ont été révélés en avril 2013.

Le gang agissait en totale impunité. Le marché parallèle était facilité par la complaisance de 25 personnes, dont  treize surveillantes femmes.

LA BLACK GUERRILLA FAMILY a été fondée en Californie dans les années 1960, mais agit dorénavant sur l’ensemble du territoire américain, principalement dans les prisons et les rues de Baltimore,  rendues tristement célèbres par la série WIRE.

the WIRE

Selon le Département de la Justice des Etats-Unis, l’association s’est implantée à Baltimore dans les années 90, et est impliquée dans le trafic de narcotiques, de cambriolages, ou encore de meurtres.( source : WASHINGTON POST ).

Ce gang a la particularité de promouvoir une idéologie, se présentant comme une organisation révolutionnaire marxiste afro-américaine, héritière des Black Panthers.

Il faut se souvenir que le meurtrier de deux policiers le 20 décembre 2014, à Brooklyn était un musulman membre de la Black Guerrilla Family. Ismaaiyl Abdullah Brinsley était le nom de l’assassin, un homme noir de 28 ans. Il avait appris l’arabe.

Brinsley se vantait sur les réseaux sociaux de vouloir « tuer des flics  » quelques heures avant l’embuscade. Âgé de 28 ans, il s’est ensuite suicidé sur un quai de métro.

Ismaaiyl-Abdullah-Brinsley 1

Il avait annoncé ses intentions sur Instagram. «  Je mets des ailes aujourd’hui aux cochons. Ils prennent 1 des nôtres… Prenons 2 des leurs », avait-il écrit, en référence à Eric GARNER, père de famille noir mort lors d’une interpellation musclée en juillet à New-York et Mike BROWN,  adolescent tué par un policier à Ferguson en août 2014.

Previous post

Pourquoi Mickael est-il mort à Carrefour en 2009 ?

Next post

JOYEUSES FÊTES !

Théo LESCRUTATEUR

Théo LESCRUTATEUR

No Comment

Leave a reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *