Divers

La 1ere Edition de la Fashion ShowBizz Evolution

Le rendez-vous incontournable de la mode en Guadeloupe, au moins cinq mois de préparation, pour La première édition Fashion ShowBizz Evolution, Concours des nouveaux créateurs de mode de la Guadeloupe qui a eu lieu le dernier weekend-end du mois de juillet 2019.

Ce nouveau concept de mode a été organisé par l’Association Arts Médias du président Jimmy Pierrot, au Palais de sports Laura Flessel à Petit Bourg. L’objectif de l’événement de mode, donner de la visibilité aux jeunes designers en devenir, dont le marraine etait le top model international ivoirien Awa SANAKO. Un week-end, présenté par la talentueuse animatrice de mode AYDEN ou le public pourra découvrir et apprécier le travail des stylistes de renoms de Guadeloupe mais aussi de Sainte-Lucie, Trinidad, la Guyane, et Martinique. Une grande opportunité de la visibilité à des jeunes créateurs en organisant le Premier Concours des jeunes Créateurs de Mode de la Guadeloupe.

Les sélectionnés ont d’abord présenté cinq créations chacun devant un jury présidé par le styliste Alex Mondélo, le lendemain deux jeunes stylistes, Mélanie Jacobin, diplômée de l’école de Mode IFA Paris et Anne-Nipau, présentaient leurs créations lors du show des jeunes
créatifs. En clôture, un show des créateurs Angenel Gonfier et Gytane Création.

Par téléphone Gytane Création nous exprime ses émotions, l’univers et les influences de la collection, l’évolution du madras dans le prêt-à-porter, les matières et les accessoires, ses techniques de modéliste et styliste sur mesure, les difficultés de l’entreprenariat, les créateurs de la Guadeloupe à la Foire de Paris et ses projets pour 2020.

« C’est une très bonne initiative de la part du président, Jimmy Pierrot, qui m’a permis de présenter mes créations à un nouveau public… Une belle opportunité pour les nouveaux créateurs ! J’ai voulu montrer l’évolution de mon style en 30 ans de carrière, à travers des broderies anglaises, du Wax, mais aussi avec le Madras qui a le vent en poupe…

Ce prix qui m’a fait chaud au cœur était une récompense pour mon assiduité au travail à travers les années, c’est une très belle reconnaissance !

Cela ouvre des perspectives nouvelles aux nouveaux apprenants !

Le madras se marie généralement très bien avec les autres matières. De plus ce tissu riche en couleurs ensoleillées, relève les attraits de ma culture, qu’il me plait de valoriser, d’autant qu’il aura la cote en tout temps… Le coton est idéal pour les pays chauds cependant, les broderies, le wax, ont une très belle tenue. Les petits accessoires sont créés selon l’inspiration du moment et d’après les créations (têtes marées, pochettes, bijoux…)….

Mes prototypes sont réalisés directement sur mannequin professionnel ensuite je réalise les patronages gradations. En fonction des commandes des clients, je peux définir les tendances : en ce moment c’est la place à la dentelle, au wax et un beau retour au madras…

La mode subit les influences de l’extérieur, d’où nécessité de moderniser continuellement, toutefois par rapport aux matières riches que j’utilise, il est parfois contraignant de faire face au prêt-à-porter. C’est une bonne occasion de faire-valoir notre potentiel créatif, et d’emmener nos modelés vers l’ultramarins de Paris. Les clients apprécient cette attention et cela est d’autant plus valorisant. Foire de Paris 2020, divers autres défilés en collaboration avec les associations œuvrent pour la promotion de la mode : Kam Outre, Miksaj, Amazones et pourquoi pas le prochain Fashion Shwobizzn°2 ».

 

Propos recueillis par téléphone Wanda NICOT

Previous post

TV : L’outre-mer craque de partout

Next post

Haïti : Les petrochallengers réclament un audit complet de l’administration publique

97land

97land

Des infos, des potins, des événements... Toute l'actu du 97.

No Comment

Leave a reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *