Divers

Justine Kamara, miss Lorraine a l’esprit de famille

La rumeur ne cesse d’enfler à l’approche de l’élection Miss France prévue le 17 décembre prochain. Miss Lorraine serait très fortement appréciée par les internautes. Au carrefour de l’Europe, de l’Afrique par son père et des Caraïbes par sa mère,  la jeune femme garde les pieds sur terre.

« Je suis fière de représenter ma région. L’an dernier j’avais été élue 1re dauphine de Jessica Molle, cette année j’ai pu accéder à la plus haute marche du podium. Maintenant je me prépare pour l’élection de Miss France, sans me mettre la pression… On nous demande aujourd’hui de rayonner par notre physique et notre mental. Cela tombe très bien, car je me sens à l’aise dans mon corps comme dans ma tête. »

justine-kamara

Justine Kamara vit à Dombasle sur Meurthe dans la banlieue de Nancy. Etudiante en BTS MUC (management des unités commerciales) elle vise une école de commerce si l’aventure Miss France ne se poursuit pas.

Son élection a cependant provoqué de nombreuses polémiques. Une photo « compromettante », Justine pointant une arme avec à ses côtés un homme brandissant une mitraillette, lui a certainement coûté le titre de Miss Lorraine l’an dernier lui valant quelques sueurs froides bien vites dissipées par Sylvie Tellier, mise au courant avant l’élection. Et une campagne de dénigrement d’un mystérieux corbeau relayant des informations erronées à la presse n’ont pas entamé sa détermination.

Elle a du ensuite faire face aux commentaires racistes sur les réseaux sociaux. Malgré cela elle ne s’insurge pas contre tous ceux qui l’insultent. » Il faut parler, convaincre, prôner le vivre ensemble avec discernement. Savoir partager nos valeurs et reconnaître la richesse des échanges, ne jamais rejeter l’autre au nom des différences culturelles ».

Longiligne avec un  sourire pétillant, Justine Kamara de père restaurateur guinéen et de mère agent immobilier lorraine d’origine guadeloupéenne et non guadeloupéenne comme elle tient à le préciser rêve de « mettre des étoiles plein les yeux » à ses parents et ses cinq frères et sœurs : « C’est un objectif que j’aimerais atteindre, ça serait quelque chose de merveilleux qui pourrait m’arriver. Pour l’instant j’essaye de rendre fier les Meurthe et Mosellans et nous verrons bien ce que l’avenir me réserve ». Après avoir fêté son anniversaire à  la Réunion, une visite aux Antilles ceinte de l’écharpe tricolore ne serait pas pour nous déplaire.

@Miss France

@Miss France

Previous post

Dernière minute : L'excelsior hérite de Lille

Next post

L'Union des jeunes actifs Mahorais dénonce l'instrumentalisation des propos du Grand Cadi de Mayotte

Joël DIN

Joël DIN

No Comment

Leave a reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *