Sports

José Pierre-Fanfan : En route pour les huitièmes

Le match d’avant-hier n’était pas une rencontre à gros enjeu excepté pour la 1ère place. L’équipe de France était qualifiée : c’était cependant important de ne pas perdre donc le nul était facilement envisageable.

Didier Deschamps a effectué des remaniements par rapport à son 11 de départ pas spécialement pour effectuer des tests mais plus pour la récupération, la gestion des cartons jaunes et aussi pour concerner certains éléments. Ce turn-over permet de les impliquer en vue des 1/8 et des 1/4.

Sur le contenu, on a toujours autant d’interrogations : certes, il y a eu un temps fort dans le 1er quart d’heure avec un Paul Pogba très offensif mais la France n’arrive toujours pas à concrétiser ses occasions puis un copier-coller des deux premières rencontres. Dans l’ensemble, une équipe de Suisse bien maitrisée sans plus. L’objectif de la qualification est atteint, mais sans convaincre.

Sur l’ensemble des trois matchs, pour nos protégés de l’outre-mer, Coman a confirmé ses capacités de percussion. Il doit cependant être plus efficace : un but serait du concret. Toujours est-il qu’il mène son petit bonhomme de chemin et montre au sélectionneur qu’il est prêt. Payet a encore prouvé qu’il est l’homme décisif : remplaçant il se procure la plus belle occasion de la rencontre. C’est le Monsieur Plus des Bleus. C’est bien qu’il puisse récupérer : la France aura besoin de lui. On avait des doutes sur sa sélection : dans le 4-3-3 que Deschamps a mis en place il était en duel avec Martial. Payet a su faire la différence lors des matchs amicaux et a marqué les esprits lors de ce 1er tour. Celui qui a perdu des points évidement c’est Martial, pas titulaire pour le 1er match, pas retenu pour le 3ème et contre l’Albanie un peu émoussé, faisant de mauvais choix. Il le paie cash. Mais sur les matchs à élimination directe, il peut être aussi l’homme décisif. On entendra encore parler de nos 3 ultramarins.

La déception de cet Euro : le Portugal après deux matchs, incapable de marquer un but. A l’inverse d’un Pays de Galles ou d’une Suède où Bale et Ibra n’ont pas de joueurs de leur calibre, Cristiano a un effectif intéressant autour de lui : Nani, André Gomes, Joao Mario, Moutinho… Il y a de la qualité dans cette équipe lusitanienne et ils ne sont pas au rendez-vous.

Previous post

LE RENDEZ-VOUS ÉCONOMIQUE DE LA CEPAC & DE LA BDAF AUX ANTILLES

Next post

Eric Jalton interpelle Marisol Tourraine à propos du CHU de Guadeloupe

97land

97land

Des infos, des potins, des événements... Toute l'actu du 97.

No Comment

Leave a reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *