Société

JESSIE CLAUDE, NOUVELLE MINISTRE JUNIOR DU TOURISME DE MARTINIQUE

Après un an de travail, Raïka HAZANAVICIUS cède sa place à Jessie CLAUDE au poste de ministre junior du tourisme de Martinique. C’est le 20 mai dernier que cette élève du lycée de Bellevue à Fort-de-France a été élue, ainsi que  deux vice-ministres, Joyce PAMPHILE et Théo MITRAIL,  par le Comité Martiniquais du Tourisme qui organise cette élection depuis 2013 sous la présidence de Karine ROY-CAMILLE.

Lors du discours qu’elle a prononcé à la séance plénière de la Région Martinique, quelques jours après son élection, on a pu constater à quel point la ministre junior du tourisme prend déjà son rôle très à cœur.

Depuis la Martinique, elle a accepté de répondre aux questions de 97land.com.

Lydia PONCHATEAU : Jessie Claude bonjour. Toutes nos félicitations pour cette brillante élection. Dis-moi, en quoi consiste le rôle d’une ministre junior du tourisme ?

Jessie CLAUDE : Bonjour. Je vous remercie beaucoup. Mon rôle est celui de représentante de mon île et aussi de la jeunesse. Il s’agit de participer à la promotion de la région tout en y faisant participer les jeunes de mon âge. Il faut également être une représentante de la Martinique à l’étranger et particulièrement dans le bassin caribéen, au cours du Youth Congress, par exemple, où tous les ministres juniors des îles de la Caraïbe se rencontrent et élisent le ministre junior de la Caraïbe.

LP : Pourquoi t’être présentée ?

JC : J’ai posé ma candidature avec plusieurs amis parce que l’opportunité nous plaisait. J’ai trouvé intéressant de participer à un projet qui permettait de mettre en avant les jeunes et leur envie de promouvoir la Martinique. C’était l’occasion de pouvoir parler de mon île et d’être au contact de jeunes ayant la même volonté que moi.

LP : En tant que ministre junior j’imagine que tu as un programme, des projets que tu voudrais réaliser. Quels sont-ils ?

JC : Pour l’instant, mes projets restent encore à établir. Je veux pouvoir sensibiliser les jeunes au respect de l’environnement dans le but de donner une belle image de notre île, leur permettre d’accueillir des touristes à leur arrivée ou établir des échanges entre jeunes martiniquais et jeunes de la Caraïbe ou d’ailleurs.

LP : Raïka HAZANAVICIUS est élève au lycée de Bellevue, toi et Joyce PAMPHILE vice-ministre, aussi. Cela fait beaucoup d’élues pour un même établissement ! Quel impact ces élections ont sur ton lycée ?

JC : C’est vrai que le lycée de Bellevue est bien représenté.

Mon élection s’est faite en fin d’année, malheureusement, je n’ai pas encore été témoin de réels changements. Je m’attends maintenant à participer à quelques évènements culturels dans mon lycée à partir de la rentrée prochaine.

LP : Tu étais l’invitée du journal d’ATV dimanche 31 mai et tu vas, ça ne fait aucun doute, continuer à être très sollicitée. Le regard des autres a-t-il déjà commencé à changer ?

JC : Je reçois beaucoup de félicitations et d’encouragements de mes proches, mes amis me soutiennent et plaisantent autour de mon nouveau « titre », mais je ne ressens pas de changement dans leur attitude. Pour les personnes qui me découvrent je me demande moi-même quel regard ils ont, en temps normal. J’avoue que je n’ai pas vraiment idée de ce que l’on pense de moi.

LP : Tu as des projets personnels ?

JC : Avoir mon BAC (avec mention).

LP : C’est tout le mal que je peux te souhaiter.

JC : Merci. Je vais passer les épreuves de français cette année et toutes les autres matières l’an prochain. Ce que je voudrais c’est étudier et travailler dans le cinéma, en France ou à l’étranger.

LP : Tu vas représenter la Martinique dans la Caraïbe et il faudra le faire en anglais. C’est une langue que tu maîtrises bien ?

JC : Oui, je me défends bien. J’ai eu la chance d’avoir commencé très tôt l’apprentissage de la langue et d’être partie plusieurs fois en voyages. Je voudrais devenir totalement bilingue. Avec internet, les films (étant cinéphile) et les séries, l’anglais est devenu beaucoup plus accessible et courant. C’est ce qui fait la chance de ma génération et qui m’a permis d’être aussi à l’aise que possible sans que ce ne soit une langue natale.

LP : Si tu avais un message à adresser aux jeunes de ton âge, ce serait lequel ?

JC : J’ai envie de leur dire que malgré notre jeune âge on peut se faire entendre et on peut agir si on se donne à 100%. On doit tous croire en nous-même, en nos rêves et nos objectifs.

L’une des prochaines actions de la ministre junior du tourisme de Martinique sera de représenter notre territoire au Tourism Youth Congress organisé par la CTO, la Caribbean Tourism Organization, à Curacao en octobre prochain. Nous lui souhaitons beaucoup de succès dans son nouveau rôle.

Karine Roy-Camille,  Jessie Claude, Joyce Pamphile et Théo Mitrail

Karine Roy-Camille, Jessie Claude, Joyce Pamphile et Théo Mitrail

 

Previous post

Nollywood : une esquisse de l'Afrique moderne (qui vous plaira)

Next post

LA BIENNALE D'ARTS VIVANTS CONTEMPORAINS CARIBEENS

Lydia PONCHATEAU

Lydia PONCHATEAU

1 Comment

  1. juin 26, 2015 at 14:24 — Répondre

    Article fort sympathique, une lecture agréable. Ce blog est vraiment pas mal, et les sujets présents plutôt bons dans l’ensemble, bravo !

Leave a reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *