Société

Jesse Jackson en Guadeloupe : La France vous doit tout et vous ne devez rien à la France.

Si pour certains, la visite du révérend Jesse Jackson en Guadeloupe est un non événement, pour une très large majorité de la population, c’est un honneur à qui l’on doit donner toute son importance. Son discours à la Région Guadeloupe a fait vibrer un public qui s’était déplacé en masse pour l’occasion. Et le pasteur comme à son habitude, comme il sait si bien le faire a trouvé les mots pour faire passer un message de paix, de générosité, de fraternité et de camaraderie.

Le révérend venu à l'invitation de Brother Jimmy (B World Connection) @Hugues PAGESY

Le révérend venu à l’invitation de Brother Jimmy (B World Connection)
@Hugues PAGESY

 

« J’aurais pu être guadeloupéen si le bateau qui transportait mes grand-parents avait pris la direction de la Guadeloupe. Et vous aussi auriez pu être américains si l’inverse s’était produit. Finalement nous sommes tous frères, seul le destin en a décidé de notre terre de destination.

Aujourd’hui vous avez fait la preuve que votre compétence était excellente dans tous les domaines, il est désormais temps que vous alliez encore plus loin. Ne renoncez jamais !  A la tête de chaque entreprise implantée en Guadeloupe doit se trouver un guadeloupéen. Les avions, les bateaux qui font le transport de passagers ou de marchandises doivent être commandés par des guadeloupéens. Les banques, les hôpitaux, les administrations doivent être dirigés par des guadeloupéens. Il faut oublier la petitesse de votre territoire, penser plutôt à la grandeur de votre foi.

Vous avez un Mémorial Acte, sans doute le plus beau qui existe dans le monde, invitez toutes vos relations à le visiter. En ce qui me concerne, j’y reviendrai. Je voudrais établir des liens forts avec vous tant votre accueil fut pour moi un moment de joie intense. »

Jesse Jackson en compagnie de l'avocate Brigitte Rodes @Hugues PAGESY

Jesse Jackson en compagnie de l’avocate Brigitte Rodes
@Hugues PAGESY

Quelques réactions

Daddy Yod: artiste

Daddy Yod @Hugues PAGESY

Daddy Yod
@Hugues PAGESY

 

Je suis là parce que l’homme ne vit pas que de pain. Si tu comprends cette parole tu comprendras aussi que celle de Jesse Jackson m’a rempli, spirituellement s’entend, et même rassasié. La Guadeloupe a besoin de paroles de ce genre par les temps que nous vivons. Nous devons rester debout quoi qu’il arrive. Je suis très croyant et avec la foi on arrive à faire de grandes choses. Mon premier album est sorti en 87. Si je suis encore là aujourd’hui, c’est que je ne chante pas des chansons de mode, je ne suis pas la mode. Je fais mon truc comme je le ressens. Souvenez-vous de mes premières chansons:  » Faut pas frapper la doudou « ,  » Delbor  »  » Je ne veux pas aller à l’armée  » Je dénonce pas mal de choses qui sont d’actualité en ce moment.

Cette visite du Révérend Jesse Jackson est un très très grand jour pour la Guadeloupe. La présence de ce grand leader est un bonus pour la foi de tous ici. Et comme il l’a précisé, il ne sera pas étonné si cette terre de champions donne demain un président de la République à la France.

 

Jocelyn Sapotille, maire du Lamentin.

sapotille

Jocelyn Sapotille

 

Pour le message que vient de nous délivrer Jesse Jackson, c’est un grand jour pour la Guadeloupe. Le symbole qu’il représente et le combat qu’il a mené et qu’on connait pour les droits civiques des américains, aujourd’hui avoir un homme de ce talent là, de ce charisme en Guadeloupe et qui parle du Mémorial ACTe d’une façon si positive, je pense qu’on ne devrait plus entendre une seule voix défavorable  concernant cette construction. Certains disent qu’il aurait dû venir plus tôt, mais chaque chose se fait en son temps. Il l’a dit lui-même, c’était le moment.

 

Madame Jenny Marc, maire de Deshaies

Jenny Marc  @Hugues PAGESY

Jenny Marc
@Hugues PAGESY

 

La visite de Jesse Jackson est un jour merveilleux pour la Guadeloupe. Au moment ou nous nous plaignons de tous ces dérapages qui portent atteinte à nos valeurs, les gens ont besoin d’entendre un discours venu d’ailleurs, qui reprend peut-être avec plus de profondeur des propos qui sont régulièrement avancés dans notre société guadeloupéenne. Ce discours était formidable, et c’est à nous, en fonction de ce que l’on a entendu, d’essayer d’être des relais auprès des jeunes, car notre problème, c’est notre jeunesse qui est aussi notre avenir. Elle a besoin d’être encouragée, d’être encadrée et avoir des repères pour se sentir mieux.

 

 

Previous post

L’amiral Guy

Next post

La protection du littoral martiniquais lors du Tour des Yoles 2015

hugo FRAN

hugo FRAN

No Comment

Leave a reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *