Culture

JENNY JONATHAN REJOINT LE PANTHEON DU ZOUK

Il y a des morceaux qui dès la première note vous obligent à augmenter le volume de votre radio. « On son tanbou » avec la sublime voix de Jenny Jonathan, décédée à l’âge de 56 ans dans la nuit de mardi à mercredi fait partie du panthéon du Zouk. Omer Mederic son dernier producteur nous évoque sa mémoire.

Omer comment avez-vous appris la terrible nouvelle ?

Ce matin à 5 h 40, j’ai eu sa nièce Jessica qui m’a annoncé son décès. Elle a été emmenée à l’hôpital mais elle est décédée une demi heure après environ. Elle aurait fait une crise d’épilepsie. Je n’arrive pas à réaliser, ça a été brutal.

jonathan jenny 2

Pouvez-vous nous retracer sa carrière ?

Jenny est née à Issy-Les-Moulineaux, issue d’une famille d’instituteurs. Elle est partie vivre en Guadeloupe avec ses parents. Puis elle a commencé à chanter à droite et à gauche. Elle a fait la connaissance des frères Jean-Louis qui ont monté le groupe Karapat et les tubes On son tambou et de Dé mo Kréyol qui datent de la fin des années 80. Ils ont travaillé ensemble une dizaine d’années puis elle a continué seule en faisant des tournées en Martinique et à la Guyane. Comme Jenny et moi on se connaissait depuis longtemps, je lui ai dit : « Comment se fait-il qu’une chanteuse bourrée de talent comme toi ne soit plus sur le devant de la scène ? » Nous avons décidé de la faire venir sur Paris avec les animateurs que je salue, Jean François Saint Louis et Mike Rotzen qui lui ont permis de se produire sur scène pendant 2 mois. Par la suite, j’ai réalisé son best-off, un très bel album qui s’est bien vendu.

Quelle image garderez-vous d’elle ?

Je me rappelle d’un soir du côté du Mans une séance d’autographes à n’en plus finir et des jeunes filles qui lui expliquaient que leur mère mettait ses chansons en boucle. Jenny était quelqu’un qui aimait ce qu’elle faisait, qui vivait sa musique, adorait être en symbiose et donner de l’amour à son public. Pendant son séjour, mon téléphone n’a pas arrêté de sonner. Tous les DJ la réclamaient.

Est-il prévu de lui rendre hommage ?

Avec Claude Lange on prépare une soirée spéciale où tous les amis seront conviés et ceux qui l’ont côtoyée. Ca se réalisera à Eragny. Elle le mérite et nous ne l’oublierons pas.

Ses Obsèques seront célébrées le vendredi 27 novembre à 15h45 en l’église Notre Dame de l’Assomption à Trois Rivières, son inhumation au Cimetière de Trois Rivières.

97land présente ses condoléances à sa fille Claudy et son mari Francis et ses petits enfants.

Previous post

LA LISTE DES SALLES DIFFUSANT "LA VIE PURE"

Next post

RUN ISLAND LE JEU VIDEO REUNIONNAIS

Joël DIN

Joël DIN

2 Comments

  1. DAVID D. Jeff
    novembre 28, 2015 at 11:11 — Répondre

    Je suis le neveu de Jenny, (le frère de Jessica) et il y a une rectification à apporter à l’article…
    Francis n’était pas le mari de Jenny, mais celui de sa fille Claudy.
    Sinon très bon article, merci pour votre soutient, cela nous fais beaucoup de bien, nous sa famille, de voir qu’elle a marqué tant de monde par ses chansons mais surtout sa voix.
    Elle aurait beaucoup aimé ce dernier hommage de son producteur, j’en reste persuadé.

  2. novembre 28, 2015 at 21:24 — Répondre

    Toutes mes condoléances à la fille de jenny à sa familles, les proches et les familles artistique. ..
    Le zouk te perd physiquement mais ta voix est indéfiniment gravé dans nos coeurs et nos mémoires.

Leave a reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *