Sports

Jef Aucourt, le footballeur antillais oublié

Il fut l’un des premiers footballeurs antillais à faire carrière dans l’hexagone. Les amis de Jef Aucourt  ont rendu hommage le 16 décembre à cette légende discrète du football français à Auch en présence du Sénateur-Maire d’Auch et de Just Fontaine.

hommage-jef

@Harold James

«Jef a vraiment été un grand joueur. En 1953, il faisait partie de la défense centrale de Bordeaux, donc il n’y avait pas grand-monde qui marquait des buts» se souvient le meilleur buteur de toutes les coupes du monde

Tout commence en  décembre 1948. Après avoir remporté le trophée inter Caraïbes avec le Racing de Basse-Terre en battant la Martinique 3-1 et désigné meilleur joueur, une tournée contre des équipes de 1ere division de l’hexagone et Suisse (Le Havre, Racing Paris, Lyon, Genève) lui permet de se faire remarquer par Bordeaux.
Jef Aucourt a un long parcours sur les terrains des Caraïbes, de la métropole et du Gers./Photo DR.

@DR

«Le grand fusil» (son surnom) le libéro avec ses 1m89, champion de France en 1952 et 1953 avec les Girondins de Bordeaux et finaliste de la coupe de France 1955 contre Lille portera une fois, le maillot de l’équipe de France. Il rejoint l’AS Troyes et y achève sa carrière professionnelle.
hommage-jef-2
La coupe du Gers porte son nom. Premier cadre technique départemental du Gers de 1964 à 1989, il n’hésite à mettre ses connaissances au service de modestes clubs plus intéressé par la formation que les honneurs. Mais en 1986, le malheur le frappe de plein fouet. James, son fils cadet, décède brutalement emporté par un cancer. Rongé par le chagrin, il quitte ce monde 3 ans plus tard. L’inauguration d’un totem à son effigie, à l’entrée du terrain d’entraînement d’Auch Football permettra à tous ceux qui le désirent de lui rendre hommage.
ugpban-1
Previous post

La banane de Guadeloupe et Martinique : soyons tous impliqués !

noel-arbre
Next post

Nwel en tan lontan

Joël DIN

Joël DIN

3 Comments

  1. MEPHON Harry
    décembre 21, 2016 at 02:41 — Répondre

    Beaucoup d’inexactitudes sont sur les photos et les commentaires : Aucourt est un basse-terrien « Jeff » connu sous le nom de Joseph. La photo du Racing de Basse-Terre 48 sur le post de est en fait celle de la Colombe de Bruno Dulac (la première équipe qui a jouée en France en 1952. « L’antillais Aucourt est un Guadeloupéen qui a gagné le Trophée Caraïbe en 1948 avec la Sélection de la GUADELOUPE (il tient la Coupe sur la photo) et non la compétition citée….! Je conseille aussi pour plus de précisions la lecture de l’Anthologie du sport Guadeloupéen (Conseil Régional 2011-HC éditions)…..Cependant Merci aux amis de Joseph d’avoir pu donné un nom de stade à cette légende Guadeloupéenne et de la cérémonie en présence de grands noms du football français

    • décembre 21, 2016 at 09:58 — Répondre

      Merci pour ces informations.

      Harold Aucourt son fils a publié un livre : Le grand fusil. Chroniques C’est Foot. Edition limitée

  2. Patrice
    janvier 13, 2017 at 11:41 — Répondre

    Cela fait plaisir de voir un média antillais, qui fait la lumière sur des personnalités antillaises peu (pas) connu de la nouvelle génération.

Leave a reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *