Divers

JE NE SUIS PAS UN ANIMAL … JE SUIS BLOND(E), NE(E) ET ELEVE(E) EN GUADELOUPE

JE NE SUIS PAS UN ANIMAL, JE SUIS GUADELOUPEEN(NE), JE SUIS UN ETRE HUMAIN… JE SUIS UN(E) BLOND(E) AUX YEUX BLEUS, JE N’AI PAS DE PLANCHE DE SURF

 

Nés et élevés en Guadeloupe ( NEG) : Neg est le mot créole pour désigner le noir. La formule publicitaire apparaît dorénavant sur les emballages des produits fermiers livrés dans les centres commerciaux en Guadeloupe.  L’argument marketing, né et élevé en liberté dans nos îles de Guadeloupe, semble faire référence à un vecteur identitaire, et se joue de la composition multi-ethnique de la population.

Vous vous souvenez de John Merrick, «  ELEPHANT MAN  » présenté comme un monstre de foire à cause de ses malformations. Le film de David LYNCH retrace la vie du malheureux, qui loin d’en vouloir à la vie et à ses semblables, se réjouit de leur réussite et de la beauté de leurs enfants.

Selon nous, le consommateur, flatté dans un premier temps par ce cri du cœur pigmenté, s’apercevra très vite que ce concept est à double tranchant.

Nous ne parlons même pas de l’image qui nous vient à l’esprit, et que nous évacuons très rapidement, d’élevages de nègres à l’époque esclavagiste, qui n’étaient évidemment pas en liberté sur les plantations.

Pour rester dans la même veine racialisante ou racialiste,  né et élevé en Martinique, ça donne quoi ? NEM. Cela pourrait paraître incongru, à moins que ce vocable ne serve à désigner les HO HIO HEN, commerçants d’origine chinoise, qui sont des acteurs importants dans la grande distribution martiniquaise.

Et Blancs élevés en Guadeloupe, ça donnerait quoi ? Des BEG ( bègues), parce que l’histoire bégaie comme le disait Marx, en citant Hegel, l’histoire étant tout d’abord une une tragédie, se transformant en farce ?

Car si ils sont blancs, nés et élevés en Guadeloupe, ils ne pourraient être que des BNEG ( bien nègres). Mais que tout cela est absurde.

Peaux Noires, bébés blancs

Ben et Agela Ihegbora, le 29 juillet 2010, britanniques d’origine nigériane, ont donné naissance à une petite fille aux cheveux blonds, à la peau blanche, et aux yeux bleus, nommée Nmachi Ihegbora.

Ils étaient parents de deux enfants noirs. Ils n’ont pas d’ancêtre blanc, le bébé n’est pas albinos ( caractérisé par une maladie génétique avec non-pigmentation de la peau, des cheveux et des yeux). Les médecins de l’hôpital Queen Mary’s Hospital ont fait des analyses et ont certifié aux parents que l’enfant n’était ni albinos,ni métissée.

Le professeur Bryan Sykes, chef génétique de l’Université d’Oxford, explique que dans les populations métissées, il arrive que la variante de teinte de peau plus claire ( ou plus foncée) rejaillisse sur un enfant. Et elle peut être étonnamment différente de la couleur des parents. Mais cela survient en général au sein des populations où les mélanges sont nombreux comme les afro-caribéens. Mais au Nigeria, il n’y a pas de mélange.

Les lois de la génétique, poursuit-il, se moquent des hommes et sont parfois indéchiffrables.

Le chercheur a bien mis en évidence que dans nos populations afro-caribéennes, les parents pourraient avoir de drôles de surprises. Tel qui se revendique noir, et inversement, pourrait donner naissance à de délicieuses petites filles blondes et aux yeux bleus, ou à d’adorables fillettes aux cheveux crépus et à la peau d’une belle couleur sombre.

ET TA RACE EST 89

Ce n’est pas un chanteur de rap qui lance cette déclaration enflammée, ET TA RACE EST 89, c’est un historien français prestigieux, Jules MICHELET, en 1864 dans L’idéologie du vivant.

« La France a fait la France, et l’élément fatal de race m’y semble secondaire. Elle est fille de la liberté ».

Et si ta race était Guadeloupe, ou Martinique ou Guyane, ou Réunion , ou tout pays que vous aurez choisi (si les autres le veulent bien !)

Previous post

Jeremie Petit : le plus africain des antillais

Next post

TOUS LES RÉSULTATS DES LÉGISLATIVES AUX ANTILLES-GUYANE

Théo LESCRUTATEUR

Théo LESCRUTATEUR

No Comment

Leave a reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *