Société

Lurel : Je n’ai pas été le commensal de Mr Hernandez

L’ancien président du Conseil régional de Guadeloupe s’est montré vindicatif au micro de Canal 10 suite aux accusations de l’ex président de la SIAEAG, Amelius Hernandez lors de son procès, affirmant au tribunal avoir subi des pressions de la part de l’ancien ministre des Outre-mers.

« … Certains devaient être entendus au tribunal et ne l’ont pas été. Et je les connais ceux là. J’en ai vu certains pleurer dans mon bureau quand ils ont été inquiétés et curieusement ils n’ont pas été dans le box. Ce n’étaient pas des prévenus. Ce sont eux qui tirent les ficelles.

Il faut salir Victorin Lurel. Sincèrement on peut ne pas m’aimer. J’ai mon style qui peut déplaire. D’ailleurs si j’ai perdu une élection c’est que je déplaisais aux gens. Mais je crois avoir travaillé pour le pays…

Ça fait 31 années que je suis en politique. Et depuis on cherche des dossiers. Lurel a-t-il une casserole ? Lurel dit qu’il est transparent, qu’il est honnête, qu’il est clean… Est ce qu’il y a un dossier sur lui ? On a même mis un colonel de gendarmerie avec Dominique Vian, je le nomme, préfet, pour me trouver des casseroles. Ils ont été condamnés, le colonel a été déplacé…

Ça n’a pas suffi… On a payé un assistant parlementaire pour dire que j’avais détourné son argent alors que j’avais sauvé sa maison, qui était en saisie immobilière. Rend service ka baw mal do..

Et ceux qui m’ont cité, et je les connais, c’est le clan du Gosier, je le dis clairement, c’est ceux là qui fréquentaient Mr Hernandez.

Je n’ai jamais été administrateur du SIAEAG. Je n’ai jamais voyagé, ni mangé. Je n’ai pas été le commensal comme on dit en bon français de Mr Hernandez qui faisait son élection dans le canton, sur une liste municipale au Gosier. Il était membre d’une majorité au Conseil Général. Ils allaient à San Marteen, à Santo Domingo, à Cuba… On ne peut pas dire qu’on a vu Victorin Lurel dans les boites de nuit ou dans des casinos. Ce sont ceux là qui lui ont monté la tête pour dire qu’il faut faire mal à Lurel parce qu’il reste un opposant.

Je dis à la Guadeloupe : on peut ne pas aimer, on peut ne plus jamais voter pour moi, ce n’est pas un souci, mais je ne vais pas raser les murs. J’ai été  en politique depuis 30 ans. Je suis clean et propre. J’ai fait des erreurs certainement. Mais jamais de probité. Jamais de vol ou de magouille…

Il y un rapport de la chambre régionale des comptes qui va sortir sur la région dans 10,15 jours. Ils ont pris 19 mois pour savoir si on pouvait trouver un dossier contre Lurel et Borel. Et bien c’est plutôt contre Chalus que le dossier sortira…

Je savais que la politique était une méchanceté, une férocité, mais de là à ce mensonge, Hernandez le paiera…. »

Previous post

Une université débloque 1 million $ pour les descendants de ses anciens esclaves

Next post

Un emploi en Outre-Mer

97land

97land

Des infos, des potins, des événements... Toute l'actu du 97.

No Comment

Leave a reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *