Société

Jacques Toubon : Ma présence est une reconnaissance de la réalité de l’esclavage

Jacques Toubon est le défenseur des droits depuis le 17 juillet 2014. Présent à la cérémonie organisée place du general Catroux par l’association des amis du général Dumas présidée par Claude Ribbe, il a accepté de répondre à nos questions.

 

97L : Que signifie votre présence ce soir ?

Vous savez, l’objectif d’un defenseur des droits c’est d’assurer l’egalité dans la République. Ma présence est une reconnaissance de la réalité de l’esclavage, de sa place dans l’histoire de France, et la reconnaissance que nous devons avoir à la fois de cette histoire et de tous les afro-descendants. C’est une question d’egalité entre tous les français.

97L : En quoi consiste votre mission de defenseur des droits ?

Il y a les droits proclamés, inscrits dans les lois et la réalité. Les discriminations de tous ordres sont parfois acceptées par ceux qui en sont victimes afin de ne pas faire de vagues. Je ne m’y résous pas.

Quand des particuliers ou des associations nous contactent, notre rôle est d’intervenir auprès des administrations ou ceux qui sont concernés. Nous en sommes à plus de 140 000 demandes d’intervention, près de 90 000 réclamations.

97L : Quels sont les discriminations dont sont victimes les ultramarins ?

Je parlerai de manière officieuse car nous n’avons pas de statistiques. Les antillo-guyanais, les réunionnais et ceux des autres territoires d’outre-mer qui nous contactent ont eu le plus souvent des difficultés d’accès à l’emploi, à la location… Les situations sont très variées.

97L : Vous êtes devenu l’égérie des mouvements de gauche et le cauchemar d’Emmanuel Macron…

Vous savez, je fais le travail que la constitution m’a confié. C’est veiller au respect des libertés et des droits fondamentaux lorqu’ils sont mis en cause, par exemple à l’encontre des personnes migrantes qui sont traitées de manière indigne, eh bien je le dis, c’est mon rôle.

Previous post

Plan Sargasses : "Ce manque de réactivité ne doit plus se reproduire" (A.Girardin)

Next post

L'allocution de Claude Ribbe place du general Catroux

Joël DIN

Joël DIN

No Comment

Leave a reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *