Sports

Hommage au basketteur Jacques Cachemire

Il est arrivé en métropole de sa Guadeloupe natale à dix-huit ans pour accomplir son service militaire. Il joua à l’AL Montivilliers et fit parfois sauter sur ses genoux le fils du coach, un certain Vincent Collet. C’est André Buffière qui prit sa carrière en mains. Ce fut le SA Lyon, l’Olympique d’Antibes puis le Tours BC. Il gagna deux titres de champion de France à dix ans d’écart, en 1970 et 80 et aussi quatre autres de meilleur marqueur français et une fois même, en 1975, il passa devant tous les Américains du championnat.

Il collectionna 250 sélections en équipe de France avec 6 championnats d’Europe et une pointe à 34 points. C’était un formidable athlète. A 31 ans, pour faire plaisir à des amis, il participa aux inter-ligues d’athlétisme, courra le 400m en 51 secondes, fit 1,90m sans style au saut en hauteur, et un bond en longueur tout juste mordu à 7 mètres. Il est célèbre aussi pour son bagou et son humour.

Lui, c’est Jacques Cachemire. Le Club des Internationaux rend hommage à celui qui fut le premier Antillais de valeur européenne dans une vidéo de onze minutes réalisée par Nicolas De Virieu, un gage de qualité. Et au-delà de voir Cachou en action, comme elle est nourrie de quantité de documents d’époque, c’est un superbe témoignage sur le basket français des années soixante-dix. A partager.

Né le 27 février 1947 à Pointe-à-Pitre
1, 97 m. 250 sélections du 19 septembre 1969 au 4 juin 1983
Clubs :
Joueur : SA Lyon (1968-1969), Antibes (1969-1979), ASPO Tours (1979-1984).
Coach : ASPO Tours (1983-1984), Lourdes (1992), RCM Toulouse (1993-1994).

Pascal Legendre- Basket Europe

Previous post

Regards croisés sur le Gwoka et le Maloya

Next post

Réglementation sur la pêche aux langoustes à la Réunion

97land

97land

Des infos, des potins, des événements... Toute l'actu du 97.

No Comment

Leave a reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *