Société

J.H RATENON : La vague meurtrière arrive à la Réunion

APPEL DE DETRESSE

Saint Benoit le 23 mars 2020

A Monsieur Olivier VERAN, Ministre des solidarites et de la santé

Monsieur le Ministre,

Le virus du covid-19 continue de se propager dans notre ile : 71 cas dont 2 en réanimation à ce jour, 23 mars. Nous ne déplorons pas pour l’instant, et fort heureusement, de décès; mais les autorités locales sont tres pessimistes pour les prochains jours, les prochaines semaines.

Les medecins annoncent «une catastrophe sanitaire à la Reunion ».

Des professionnels de santé (milieu hospitalier, liberaux) mais aussi, d’autres corps de métiers  comme les aides à domicile, les pompiers, les forces de l’ordre, les ambulanciers, les pompes funebres, les éboueurs, les personnels des grandes surfaces, les professionnels du secteur éducatif et social, etc… n’arrêtent pas de tirer la sonnette d’alarme sur notre impréparation à faire face à l’accélération certaine de la pandémie dans notre île.

Un medecin généraliste, régulatrice au SAMU, a lancé ce jour cet appel de detresse : « la vague meurtrière arrive. Les institutions sont sourdes ou defaillantes. Nos personnes âgées, invisibles pour beaucoup, seront les premières à payer de l’incurie de cette politique de santé ».

Avec un collectif de soignants de base, transporteurs sanitaires, taxis, ambulanciers, ils supplient les autorites locales de commander et de livrer les masques FFP2, les gants, charlottes, visières, surblouses, désinfectants, oxygene respiratoire, tests de depistage, ect…

Le risque avéré de penurie, si rien n’est fait, va mettre en danger des vies. II revient à l’ARS de faire, sans delai, un etat chiffré des besoins avec les professionnels et d’agir en consequence.

Dans un courrier ce 22 mars aux Presidents de Region, du Departement, de !’Association des maires, j’ai souhaité la mise en place d’un fond d’urgence sanitaire abondé par toutes les collectivités, les interco et les entreprises, afin de repondre financièrement à ces besoins, soulignant que nous devons prendre en main notre destin.

Un appel en partie entendu puisque le President de Region a annoncé ce 22 mars la commande par sa collectivite de 1,6 million de masques en Chine, faisant jouer la coopération regionale. L’Etat doit en faire autant, a minima.

L’effort ne doit pas etre individuel mais bien collectif. C’est pourquoi, Monsieur le Ministre, je vous demande de soutenir cette proposition et d’inciter à la creation de ce fond d’urgence sanitaire.

Par ailleurs, compte tenu des sombres perspectives sur l’evolution de la pandemie, j’ai aussi proposé d’anticiper la catastrophe en faisant recenser des batiments publics et privés abandonnés, de les preparer et de les equiper medicalement dès maintenant pour accueillir les centaines voire les milliers de malades dans les prochains jours. II serait également  necessaire de prevoir, d’ores et deja, des moyens humains supplementaires en établissant  une liste de personnels de santé à mobiliser en cas de besoins (retraites, etudiants…).

Monsieur le Ministre, je souhaite que vous donniez aussi des directives en ce sens.

La mobilisation doit etre générale  : ne pas nous faire surprendre par l’ampleur prévisible de cette pandémie. Donnons-nous les moyens de nous protéger et de sauver des milliers de vies. La solidarité doit jouer pleinement.

L’unite Nationale doit nous permettre de vaincre l’ennemi.

Dans l’attente de votre réponse, je vous prie d’agreer Monsieur le Ministre !’expressionde ma Haute consideration.

(Copie a la Directrice de l’ARS de la Réunion)

Jean Hugues RATENON Depute de la Réunion Commission Affaires Sociales

Previous post

Marie-Thérèse, on a oublié ta nonchalance

Next post

Teddy Riner : Tokyo, on se voit en 2021

97land

97land

Des infos, des potins, des événements... Toute l'actu du 97.

No Comment

Leave a reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *