Société

INTERVENTION AU DEBAT D’ORIENTATIONS DU PRESIDENT DE MARTINIQUE TRANSPORT

Dans  le  cadre  du  premier  débat  d’orientations  budgétaires  de  l’établissement  public MARTINIQUE  TRANSPORT,  qui  je  le  rappelle, concerne  l’ensemble  des  compétences  en matière de transport routier et maritime sur tout le territoire de la Martinique, il semble que  l’on  ne  se  focalise  qu’uniquement  sur  la  mise  en  exploitation  des  deux  lignes  du
TCSP.

Je  tiens  à  rappeler  ici  que  MARTINIQUE  TRANSPORT  couvre  l’ensemble  du  territoire  à travers un périmètre unique. En conséquence, il convient de ne  mépriser ni le Nord au travers CAP NORD, ni le SUD au travers l’Espace Sud.

Le transport public en Martinique n’est pas l’apanage du seul secteur Centre. A ce titre,  MARTINIQUE TRANSPORT, autorité organisatrice unique des transports est  en charge  du  transport  scolaire  qui  représente  une  part  non  négligeable  de  nos  activités mais également du transport maritime et de l’ensemble des réseaux de transport urbain.

Toutefois, je ne vais pas esquiver le débat sur le TCSP, tout en vous enjoignant, dans le cadre de ce débat sur les orientations budgétaires,  à prendre la parole sur l’ensemble de nos compétences.

Concernant le TCSP, après maints courriers de rappel, nous avons reçu le mardi 6  mars 2018, à 16 h 14, par mail, 5 courriers du mandataire du GME Ensemble pour Mozaik signé du  Président  Directeur  Général  Alain  ALFRED,  dont  notamment  la  transmission  du compte d’exploitation prévisionnel (bus Mozaïk et TCSP).

Vous noterez que, concomitamment, une conférence de presse  a été organisée par M. ALFRED accompagné de  M.  Didier LAGUERRE,  actionnaire  de la CFTU, Maire de Fort-deFrance,  1er Vice-Président  de  la  CACEM  et  par  ailleurs  administrateur  de  MARTINIQUE
TRANSPORT.

Nonobstant le silence de la CFTU face à une demande répétée de l’Autorité Délégante, MARTINIQUE  TRANSPORT,  et  du  représentant  de  l’Etat,  la  CFTU  (le  délégataire)  fait  diligence pour donner une suite immédiate à la demande d’un de ses actionnaires.

Sans même attendre  l’analyse de l’Autorité Délégante, la CFTU et un de ses actionnaires, semblent  vouloir  prendre  à  témoin  l’opinion  publique  et  les  usagers  d’une  prétendue dette de MARTINIQUE TRANSPORT à l’égard de la CFTU qui s’élèverait à 19.909.181,32 €.

Or, à ce jour, MARTINIQUE TRANSPORT constate que sur ce montant :
–  6.124.684,02  €  concernent  des  facturations  pour  le  mois  de  mars  2018,  pour lesquels la convention  de DSP indique que nous avons un  délai de 30 jours pour l’honorer. En notant que de ce montant,  3.170.597,83 € concernent la révision des contributions au titre de la DSP pour l’exercice 2017, ce que nous sommes en train d’analyser.
–  2.954.086,19  €  au  titre  des  factures  du  mois  de  février.  Je  vous  informe  que 2.902.732,95  €  ont  déjà  été  mandatés  le  28/02/2018  et  que  par  un  mail  du 02/03/2018,  le  payeur  indiquait  que  les  virements  seraient  effectués  dans  la semaine du 5 au 9/03 et qu’une attestation a été adressée par ses soins au PDG de la CFTU à l’attention de sa banque.
–  Ensuite 9.556.359,46 € sont réclamés au titre l’avenant 3.11  (marche à blanc des deux lignes du TCSP).  Je vous informe que ledit avenant signé entre la CACEM et la CFTU  sans  l’accord  préalable  de  MARTINIQUE  TRANSPORT,  conformément  à l’article  4  de  la  convention  de  gestion  provisoire.  De  ce  fait,  en  ma  qualité  de Président  du  Conseil  d’administration  de  MARTINIQUE  TRANSPORT,  je  saisirai  le  juge administratif pour dénoncer cette irrégularité et pour protéger les finances deMARTINIQUE  TRANSPORT  et  de  ses  membres,  qui  font  l’objet  d’une menace de mandatement d’office auprès du Préfet.

En  réalité,  seuls  resteraient  à  verser  à  la  CFTU,  en  termes  de  sommes  dues au  titre  de 2017,  un million deux cent soixante quatorze mille cinquante et un euros  soixante-cinq (1.274.051,65 €), sous réserve des vérifications d’usage.

Je tiens à vous  rassurer  les usagers et à renouveler  mon attachement à un service public de  transport  de  qualité  pour  notre  territoire  à  travers  une  organisation  générale  à optimiser sur l’ensemble du territoire martiniquais.

 

Faute de quorum, le Conseil d’Administration de MARTINIQUE TRANSPORT n’a pu se tenir

Ce jeudi 08 mars 2018, le Conseil d’Administration de MARTINIQUE TRANSPORT a été convoqué à 15h, afin de débattre notamment des orientations budgétaires 2018 de l’établissement public.

Rappel des présences en début de séance :

Pour la CTM : y inclus Président, 6 représentants (sur 8)

Pour la CACEM : 2 représentants (sur 2)

Pour l’Espace Sud : 2 représentants (sur 2 )

Cap Nord : 0 représentants (sur 2)

Soit un total de présents : 10 représentants (sur 14)

Toutefois, les statuts de MARTINIQUE TRANSPORT stipulent que le quorum est atteint, dès lors que chacune des communautés d’agglomération membres est représentée par un administrateur et s’agissant de la Collectivité Territoriale de Martinique, par quatre administrateurs.

Le quorum n’ayant pas été atteint au bout d’une heure, les administrateurs présents ont décidé, d’un commun accord, de reporter la réunion du Conseil au mardi 13 mars à 9 heures. Ce Conseil pourra alors valablement délibérer, quel que soit le nombre d’administrateurs présents ou représentés.

 

Previous post

Alice Catoire de Media Tropical n'est plus

Next post

Eric de Lucy : Arriver à mettre au point des variétés de banane sans pesticides serait extraordinaire !

97land

97land

Des infos, des potins, des événements... Toute l'actu du 97.

No Comment

Leave a reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *