Société

Incident sur le vol AF 852 Cayenne-Paris du 25 septembre 2016

Gabriel SERVILLE, député de la 1° circonscription de Guyane, salue l’action et le professionnalisme des personnels techniques et commerciaux du vol Air France 852 du 25 septembre 2016 à destination de Cayenne et qui ont permis, en application des procédures en vigueur, l’atterrissage en urgence de l’appareil après que celui-ci ait subit une défaillance moteur au décollage.

Il rappelle qu’il avait alerté, par courrier du 9 juin 2016, la direction régionale d’Air France sur la récurrence des avaries subies par le Boeing affecté à la ligne Paris-Cayenne depuis mars dernier. En effet, l’arrivée de cet appareil, âgé de 18 ans, s’est traduite par la dégradation rapide des performances opérationnelles de la compagnie sur cette ligne au détriment des passagers, en particulier des patients devant se rendre dans l’Hexagone pour suivre leurs soins ainsi que des élèves en partance pour leurs formations.

Par ailleurs, il condamne vivement les propos du maire de la ville de Fontainebleau* ayant remis en cause la pertinence de la décision des équipages de délester du carburant au-dessus de la forêt de Fontainebleau, qui, en plus de se trouver dans l’axe de la piste de l’aéroport d’Orly, constitue la seule zone non densément peuplée de la région Ile-de-France. Ces propos, au regard du nombre de vies sauves, paraissent particulièrement déplacées venant d’un élu de la République.

* « Il y avait eu des polémiques il y a des années à ce sujet. Suite à ces polémiques, je pensais que ces pratiques avaient cessé et que le dégazage au-dessus de la forêt était interdit » a déclaré Frédéric Valletoux, le maire de Fontainebleau. « Le problème est double », la forêt c’est l’un des sites les plus fréquentés en Ile-de-France, avec dix millions de visiteurs par an. Le dimanche particulièrement, c’est un pic de fréquentation et c’est aujourd’hui l’espace naturel le plus protégé de France. « Il faut que l’administration de l’aviation civile nous dise clairement les choses et que l’État nous dise si c’est un site qui a réellement une valeur écologique… ou est-ce que c’est un site qui doit aussi servir de zone de délestage de kérosène de temps en temps, lorsqu’il y a urgence ?« 

Previous post

Paul Sausville, l'ambassadeur touristique de Marie Galante aux USA

Next post

L'avant Zouk se refait une jeunesse !

97land

97land

Des infos, des potins, des événements... Toute l'actu du 97.

No Comment

Leave a reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *