Société

« ILS PARTIRENT 500… » MACRON EN GUYANE; UNE SITUATION EXPLOSIVE.

« ILS PARTIRENT 500… » MACRON EN GUYANE ; UNE SITUATION EXPLOSIVE. UNE RÉFLEXION DE CLAUDY SIAR

 La Guyane est une terre prise aux peuples autochtones. D’ailleurs, appeler ces groupes humains « d’Amériques » Indiens et Amérindiens, alors que Christophe Colomb s’est trompé, en dit long sur notre incapacité à réparer les erreurs du passé en changeant les mots. Nous devons apprendre à repenser le monde dans le respect de tous. Les peuples a qui la colonisation a volé les terres ancestrales s’appellent ; Wayampi, Palikour, Arawak, Wayana, Kalhina, Émerillon…
La Guyane est aussi une contrée d’anciens esclaves ! Des africains déportés pour être des biens-meubles, des « animaux domestiques ».
Chabin et mulâtre sont deux mots tirés de la terminologie animalière.
L’esclavage est un crime contre l’humanité pour lequel la France n’a jamais demandé pardon aux descendants des victimes, victimes à leur tour d’une discrimination persistante et multiforme.
Les peuples autochtones ont toujours aidé les esclaves fugitifs. Ainsi sont nés de nouveaux peuples africains au coeur de la forêt amazonienne ; Buchinengué, Saramaka, Boni, Aluku, Paramaka, Ndjuka …Le peuple guyanais est légitimement en colère. La situation socio-économique est indigne d’une France qui signifie dans sa constitution qu’elle est « UNE ET INDIVISIBLE ». Ultime hypocrisie face aux réalités de l’outre-mer en général. La Guyane ne bénéficie pas du même budget de développement que les autres collectivités de l’Hexagone. Ce constat est valable pour l’ensemble des régions d’outre-mer. Acculé par un mouvement populaire sans précédent, la France a fait des promesses budgétaires… Et puis ?

La note confidentielle et nauséabonde de l’Elysée, adressée aux journalistes prévus dans le voyage officiel du Président de la République, confirme toutes les dénonciations des guyanais confrontés à la saleté de l’inégalité de traitement. Alors merci pour cet aveu involontaire.

L’HISTOIRE EST TENACE 

Saviez-vous qu’il est voté chaque année un budget spécifique à l’outre-mer, un budget à part du reste de la France ? Est-ce cela être Français ?
Saviez-vous qu’avant d’être le ministère de l’outre-mer, ce bâtiment de la rue Oudinot à Paris abritait le ministère… des colonies ?!

La représentation officielle de la France et à tous les niveaux de la société (médiatique et autre) n’est incarnée que par deux territoires ; l’Hexagone (métropole comme disent encore certains) et la Corse.

POURTANT LA FRANCE DEVRAIT ÊTRE CONSIDÉRÉE COMME UN ARCHIPEL.

Lorsque l’on nie vos territoires de la façon la plus extraordinaire, comment voulez-vous que les problématiques inhérentes aux populations concernées soient prises en compte ? Au nom du CREFOM, j’interpellerai l’état français sur cette question.

Certains hôpitaux de Guyane ressemblent aux pires lieux de santé public en Afrique. Ici comme là-bas, être soigné rappelle un certain mépris pour les plus humbles parmi la population.
Une pensée pour les personnels du CHU de Brazzaville toujours en grève pour obtenir le minimum de dignité et de respect de la part de l’état congolais.

Honneur et considération aux femmes aux hommes, ici et là-bas, en lutte pour l’intérêt général.

« ILS PARTIRENT 500… »

 

Claudy Siar
Vice-président délégué du CREFOM
(Conseil Représentatif des Français d’Outre-Mer)

Previous post

4ème Brocante fashion & déco du Village de Jarry

Next post

J-H Ratenon : "La Réunion trop gentille... J'appelle à la mobilisation générale"

97land

97land

Des infos, des potins, des événements... Toute l'actu du 97.

No Comment

Leave a reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *