Société

Hugues Pagesy : La commune est le bien commun !

Le paysage politique de la Guadeloupe vient de prendre un sérieux coup de jeune pour ne pas dire un coup de balai salutaire pour une remise en marche des intérêts de notre département. Il n’est pas question à l’aube d’une mandature qui s’annonce constructive pour le développement socio-économique du pays de croire qu’ils n’y arriveront pas.

En Guadeloupe il y a tellement de problèmes à régler qu’on a du mal à croire que tout pourra être fait en six années. Personne ne le pense réellement car qui dit nouvelle équipe, dit temps d’adaptation pour un redémarrage positif d’une première mandature. En tout cas, tous ceux qui ont été élus ont dans leur programme un plan de sauvetage de leur territoire. Mais on connaît la chanson : les promesses n’engagent que ceux qui les reçoivent. Seulement, comme beaucoup de nouveaux maires élus sont relativement jeunes et brigueront pour la plupart un nouveau mandat dans les années à venir, ils auront certainement à cœur de réussir cette première mandature afin d’obtenir définitivement la confiance de la population.

Car il ne suffit pas de dire que les anciens n’avaient aucune imagination pour croire que la tâche sera facile pour les nouveaux arrivants à la tête de leur commune. Il faudrait désormais que chaque citoyen soit considéré comme une personne à part entière et éviter pour des questions électoralistes que des privilèges soient accordés à certains et pas à d’autres. Le clientélisme doit disparaître de la gestion communale car dans commune il y a commun, ce qui veut dire qui appartient à tous.

En tant que citoyen, s’agissant de ma commune, je resterai vigilant sur toutes les réalisations allant dans le sens de l’intérêt général et le cas échéant, j’apporterai mon grain de sel quand je serai convaincu que ceux qui ont sollicité nos voix font mauvaise route. En attendant, je souhaite une totale réussite à ceux qui prennent le pouvoir pour la première fois, en espérant que leur programme mille fois répété pendant la campagne ne sera pas un feu de paille qui durera juste le temps de brûler nos illusions.

Hugues Pagesy

Previous post

Une pensée pour Steevy Gustave candidat malheureux à Bretigny/Orge

Next post

A Boston, Archer ne sera plus aux pieds du "libérateur" Lincoln

97land

97land

Des infos, des potins, des événements... Toute l'actu du 97.

No Comment

Leave a reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *