Société

HOMMAGE AUX SOLDATS VENUS D’AFRIQUE, DU PACIFIQUE ET DES ANTILLES

RAVIVAGE DE LA FLAMME SOUS L’ARC DE TRIOMPHE

Ils s’appelaient, Addi Bâ, Mohamed Bel Hadj, Valentin Béhélo, Philippe Bernardino et des milliers d’autres encore.

Ils venaient d’Afrique, du Pacifique ou des Antilles. Et tous ont contribué à faire de la France d’aujourd’hui une nation libre. La France, le pays des droits de l’homme.

L’actualité nous le rappelle chaque jour. Le rôle crucial de ces combattants mérite d’être connu et reconnu.

Que ce soit à travers nos cours d’histoire ou encore lors de cérémonies officielles, l’histoire de ces hommes n’a toujours eu que très peu de place dans la mémoire collective.

Leur histoire fait partie de notre histoire, et la place des Africains et des antillais dans notre société, de toutes origines et de toutes confessions, nous oblige aujourd’hui à faire en sorte que cette reconnaissance devienne un moment de mémoire collectif de la nation.

Ces armées ont été une force indéniable et incontournable dans la libération de la France. Leur épopée fait partie des grandes pages de l’histoire de France. Et ces combattants n’ont jamais reculé devant les sacrifices pour protéger notre pays. Même si l’histoire et la mémoire ont longtemps « blanchi » leur participation, il est temps aujourd’hui, de faire face à notre histoire et de mettre en place des actions fortes et symboliques qui permettront à tous les Français qui ont ce récit en partage, de ne pas se sentir oubliés.

L’association pour la mémoire et l’histoire des tirailleurs sénégalais a décidé de rendre hommage à ces combattants en écrivant une histoire commune qui doit désormais résonner pour tous, dans une France métissée et diverse.

Notre histoire commune passe par des moments de rassemblement national et c’est ce que nous allons faire en ravivant la flamme sur la tombe du soldat inconnu qui pourrait être l’un des leurs.

Nous vous donnons RDV le 25 juillet à 17h30 sous l’arc de Triomphe afin de leur rendre hommage.

Ce moment nous permettra de transmettre les messages et de commémorer les symboles qui disent à l’ensemble des Français ce que nous sommes : un pays de diversité, épris de liberté, d’égalité et de fraternité.
C’est indispensable pour ce qu’ils ont fait, fondamental pour parler de fraternité dans la France d’aujourd’hui, primordial pour faire la France de demain

Previous post

La Dengue en diminution à La Réunion. De rares complications ophtalmologiques

Next post

Guadeloupe : Le Recteur Mostapha Fourar quitte le département

97land

97land

Des infos, des potins, des événements... Toute l'actu du 97.

No Comment

Leave a reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *