Evénements

HOMMAGE A EDITH LEFEL

Valérie Louri et Thierry Vaton reprenant le répertoire d’Edith Lefel

hommage EL

George Pau Langevin et Eric Basset

Tous ceux qui étaient au Père Lachaise le 25 janvier 2003 se souviendront de l’émotion qui les a étreints au moment du passage du cercueil d’Edith Lefel morte brutalement quelques jours plutôt.
Onze ans plus tard, le mardi 17 février, le Ministère de l’Outre Mer consacrait une soirée hommage à la diva martiniquaise. Après l’allocution de bienvenue de la ministre, le documentaire d’Eric Basset, « Edith Lefel, une vie », a fortement ému les invités dont certains n’ont pas pu s’empêcher de verser des larmes. Hantée par l’idée de la mort, le film permet à ceux qui ont côtoyé la native de Cayenne en novembre 1963, de mère guyanaise et de père martiniquais de témoigner que son pessimisme était en fait« son hymne à la vie »

Dans l’assistance, le public faisait référence au concert à  l’Olympia, le 11 mai 1996, consécration pour l’artiste aux influences latines et regrettait que ses musiques ne soient pas plus diffusées.
Après le film, Valerie Louri au chant (son album Tribute to Edith Lefel étant une reprise de ses titres emblématiques) et Thierry Vaton au clavier ont fait revivre le répertoire de l’ange créole : Ich Maman, Sos Mémé,, Si Seulement…  Une belle déclaration d’amour à notre colibri amenée sur terre par le cyclone Edith et trop tôt disparue.

 

 

Previous post

"Double face" d’Imaniyé Dalila Daniel

Next post

GUADELOUPE : CLAP DE FIN POUR LE CARNAVAL 2015

Joël DIN

Joël DIN

3 Comments

  1. Pierre
    février 19, 2015 at 20:17 — Répondre

    Une grande dame ( …) ! C’est bien qu’on lui rende hommage. Elle a bercé mon adolescence avec ses chansons. Elle était belle, douce,.. Je fais écouter à ma fille Sos Mémé, la voir danser, sauter est un réconfort.

  2. Max (Réponse à Anaïs)
    février 20, 2015 at 09:10 — Répondre

    Et pourquoi ne pas avoir organisé de votre côté un hommage en petit comité ou a l’aide d’une association ? La ministre reconnait son talent, nous devrions etre contents.

  3. Edith
    mars 2, 2015 at 10:13 — Répondre

    La lecture de votre article m’a émue. Peut être pacque j’ai le même prénom. Je trouve fantastique que des gens continuent de l’honorer.

Leave a reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *