Divers

Guadeloupéennes, obèses et rejetées ?

La malbouffe sévit dans notre papillon qui ne cesse de prendre du poids avec son cortège de conséquences physiques et psychologiques. Pendant ce temps, Jacques Gillot entretenait sa forme à Roland Garros…

Chaque petite guadeloupéenne est-elle une future Gabourey SIDIBE, l’actrice noire obèse de la série EMPIRE ? La jugez-vous trop grosse pour montrer son corps ?

gabourey-546x365Gabourey SIDIBE (Becky Williams), dans le sixième épisode de la série EMPIRE, enlace son petit ami MC J POPPA ( Mo McRae ).

Cette scène a déclenché l’ire de nombreux téléspectateurs américains, certains internautes  trouvant inadmissible que son personnage puisse avoir un petit-ami alors qu’eux peinent dans la vraie vie à obtenir ne serait ce que des numéros de téléphone. L’actrice s’est justifiée : « Moi, une femme en surpoids à la peau foncée, j’ai tourné une scène d’amour diffusée en prime time à la télévision. Je me suis énormément amusée à tourner cette scène, même si j’étais nerveuse. Mais je me suis sentie sexy et belle et j’ai eu l’impression d’avoir fait du bon travail ». L’actrice avait été révélée par le film PRECIOUS pour lequel elle avait été nommée pour l’Oscar de la meilleure actrice, en 2009.

Le 18/06/2011,  dans un article «  GUADELOUPE : L’école de la malbouffe », l’Express tirait à boulets rouges sur une faillite collective ( des parents, aux chefs d’établissements, en passant par nos responsables politiques).

évolution

A l’heure où la société française prend conscience des ravages du surpoids sur la santé, la vision de certaines cours de récréation guadeloupéennes paraît surréaliste.

Le journal évoquait les roulottes des marchands de restauration rapide stationnées à proximité des écoles.

Le rectorat de la Guadeloupe le déplore, mais l’admet : au moins la moitié des 68 établissements du second degré ( collèges et lycées) accueillent depuis plusieurs années de tels garde-manger.

Or leur présence contredit totalement les préconisations du ministère de l’Education nationale. C’est d’ailleurs en vertu de ce principe que depuis 2005, les distributeurs automatiques de boissons et de produits alimentaires payants sont interdits. D’ailleurs, loin de combattre la présence de tels commerces, des chefs d’établissement guadeloupéens signent avec leurs propriétaires des conventions annuelles stipulant la liste des produits vendus, et les horaires d’ouverture.

 TRUCK« Nous pourrions supprimer les voitures-boutiques, explique Odile Derussy, du rectorat de la Guadeloupe. Mais, en pratique, cela soulèverait un tollé auprès des parents, des élèves et, même, d’une partie du personnel. »

Aux yeux des professionnels de santé, en Guadeloupe  et en France métropolitaine, la situation est insensée. Avec la Martinique, la Guadeloupe est le département français où le problème du surpoids et de l’obésité est le plus aigü.

Le journaliste de L’express n’a pas été en mesure de recueillir le point de vue de Jacques Gillot, à l’époque président (PS) du conseil général de Guadeloupe, et à ce titre responsable du fonctionnement des collèges de son département. Le 30 mai, son directeur de cabinet, Daniel Dumirier, faisait savoir qu’en raison d’un  « agenda très compliqué », aucune interview n’était envisageable avant une dizaine de jours.

Et encore, à condition que nous traversions l’Atlantique pour une audience en Guadeloupe, poursuivait .le journaliste Axel Gylden. Nous avons indiqué qu’une simple conversation téléphonique suffirait. Ensuite, après avoir nié que des marchants ambulants stationnaient dans des cours de collège, le « dircab » a soudain évoqué le fragile état de santé de Jacques Gillot qui l’empêchait de prendre un journaliste au téléphone.

Pourtant, quelques heures plus tard, Jacques Gillot recouvrait la santé. Et la parole. L ‘élu, qui est aussi sénateur, se trouvait en fait à Paris, où cet aficionado de tennis a coutume de suivre Roland Garros. En nous présentant comme journaliste sportif, nous avons immédiatement obtenu une interview téléphonique du président du département.

Federer, Monfils... et Jacques Gillot

Federer, Monfils… et Jacques Gillot

L’objet de la demande, fondamental, était le match opposant Gaël Monfils, d’origine guadeloupéenne, à Roger Federer. Après cinq minutes, nous avons tenté d’aborder la question qui nous intéressait; le problème de l’obésité.

Mais Jacques Gillot, pressé par le temps, nous a demandé de formuler nos questions par e-mail. Nous attendons toujours sa réponse, concluait le journal…

Rappelons qu’en variant leur alimentation, en limitant leur consommation de sucres et en leur faisant pratiquer une activité physique modérée à intense d’au moins 60 minutes par jour, nous mettrons nos enfants dans les meilleures conditions avant de commencer leur vie d’adultes.

Previous post

Gisèle Pineau invitée de l'ASCODELA

Next post

Projection-débat : Repeupler la Creuse avec des enfants des îles

Théo LESCRUTATEUR

Théo LESCRUTATEUR

No Comment

Leave a reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *