Société

Guadeloupe : Que la paix soit avec vous !

Dans trois jours, l’année 2015 va tirer sa révérence et nous allons tous faire des vœux pour que la nouvelle soit plus belle, plus riche et plus paisible. L’occasion est donc idéale pour mettre le doigt sur quelques points noirs qui méritent d’être solutionnés.

Avec 45 meurtres depuis le début de l’année, nous battons un triste record et nous aimerions ne plus voir cela en 2016. La violence en Guadeloupe est devenue un problème sociétal dont personne ne semble avoir la solution pour l’enrayer définitivement. Malgré des mesures prises par le préfet consistant à venir déposer dans les commissariats les armes dont disposeraient certains, la mesure n’a pas porté les résultats attendus, puisque au lieu de baisser la violence a augmenté d’un cran, sinon de plusieurs.

Et puis il y a tellement de facteurs qui font que la population vit sous tension, qu’il est fait appel à la vigilance de tous pour que la paix sociale soit retrouvée.

Il y a le problème de l’eau qui semble être quelque chose d’insurmontable. L’eau ne coule pas aux robinets, mais les factures continuent à arriver comme si de rien n’était.

Les transports sont quasi inexistants en Guadeloupe. C’est le parcours du combattant quand on veut aller d’un point à un autre.

Les associations qui veulent faire avancer les choses ne sont pas logées à la même enseigne et les subventions accordées principalement à celles qui ont des affinités avec les décideurs en place, toujours les mêmes et toujours celles qui organisent des manifestations festives (concerts, danse, etc.)

Il faut revenir à un juste partage des choses. Il nous faut des amusements, mais il faut aussi que soient prises en considération ceux qui œuvrent pour le théâtre, la littérature, la poésie etc. L’ancien président de la région voulait faire baisser l’illettrisme à 10% (22% actuellement) mais c’était une promesse de campagne et il n’a pas été réélu. Espérons que le nouveau comprendra que c’est d’abord par l’éducation et en encourageant les acteurs qui évoluent dans ce domaine que l’on pourra voir l’avenir s’éclaircir.

Changer d’avenir, on le peut, et il le faut. Cela tombe plutôt bien puisque le nouveau président de la région veut travailler avec tous ceux qui veulent voir la Guadeloupe progresser. Alors chiche pour un nouvel avenir pour tous, thème qui lui tient particulièrement à cœur.

Jusqu’au 31 décembre faisons donc la fête et dès le début de l’année, mettons-nous au travail pour que 2016 soit une année prospère dans tous les domaines. Faisons la paix et soyons désormais les acteurs de notre avenir. Au revoir 2015, Vive 2016 !

Alors en attendant, on chante !

Previous post

Collectivité Territoriale de Martinique : qui fait quoi?

Next post

Commencez l’année avec Catherine Gonier-Cleon

hugo FRAN

hugo FRAN

No Comment

Leave a reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *