Divers

GUADELOUPE: les marchés agricoles

GUADELOUPE: les marchés agricoles nocturnes de proximité ont le vent en poupe.

L’initiative est à saluer. Depuis quelques temps, se déroulant souvent en nocturne, des marchés agricoles fleurissent partout dans les villes et les communes de la Guadeloupe. De quoi s’agit-il exactement ? Il s’agit de vente directe de leurs produits par les agriculteurs à la population. La conséquence qui en résulte est une baisse sensible du prix des produits proposés par rapport à ceux pratiqués ordinairement. Cela est rendu possible, parce que les intermédiaires sont supprimés. La fréquence de ces marchés est définie à l’avance, mais peut-être aussi fonction des périodes festives de l’année (Pâques, Pentecôte, Noel etc.) En général, ils varient entre une fois par semaine ou une fois par mois. Des fruits et légumes frais sont proposés en priorité, mais on y trouve aussi du poisson, des volailles et même des liqueurs faites maison.

L’intérêt de ces marchés agricoles est bien évidemment une façon pour les agriculteurs de vendre leurs produits, mais aussi de créer une animation dans la localité ou ils se déroulent. Alors, font-ils de l’ombre aux commerces types supermarchés ou autres, tels ceux de Pointe-à-Pitre ou de Basse-Terre ? Pas du tout répondent en chœur agriculteurs et organisateurs, car l’objectif n’est pas de concurrencer l’existant, mais d’apporter un souffle nouveau à ce secteur en grande difficulté qu’est l’agriculture. Le manque de débouchés commerciaux compte tenu de l’envahissement du pays par des produits venant de l’extérieur et dont personne ne peut dire avec certitude s’ils respectent les règles bio-sanitaires imposées en Guadeloupe constitue un véritable danger pour l’agriculture locale. Les marchés les plus populaires et qui bénéficient d’une ancienneté qui a fait leur réputation, sont ceux de le Moule, du Gosier, de Petit-bourg, de Baillif et de Gourbeyre. Nul doute que les autres communes leur emboîteront le pas rapidement, car ces marchés sont aussi une façon pour la population de se rencontrer. Prochains marchés de Gourbeyre le 20 mai, le 24 juin et le 29 juillet

Previous post

« L’Ecrivain » de Lina ROMAIN

Next post

QUESTIONS AU GOUVERNEMENT

hugo FRAN

hugo FRAN

No Comment

Leave a reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *