Culture

GUADELOUPE : LE KA BAR MORIN, UN LIEU D’EXPRESSIONS OUVERT A TOUS

Le Ka bar, c’est avant tout une association culturelle née de la volonté de  Serge-Dominique Sainte-Rose,  professeur de technologie, écrivain (La fée des cendres et le Journal d’Aline) et amoureux des arts sous toutes ses formes.

KBAR 2

Au lendemain de la grève du LKP qui paralysa la Guadeloupe pendant 44 jours, il s’interroge : Que peut-il bien faire pour porter sa pierre à la construction d’une Guadeloupe nouvelle ? Il dispose à Morin (Saint-Claude) d’un large espace construit de ses mains et qui aménagé pourrait convenir à un lieu de rendez-vous où artistes, poètes, écrivains, artisans et bien d’autres pourraient se rencontrer et échanger afin que chacun puisse s’enrichir de l’expérience de l’autre. Voilà comment le KA BAR est né.

Seulement au début, les choses ne se passent pas comme il le souhaiterait. Les organisateurs de bals, de dîners dansants frappent au portillon pour avoir la salle en location afin de donner libre-cours à leurs activités. Serge Sainte-Rose ne mange pas de ce pain-là, il veut bien que son établissement fonctionne, mais pas n’importe comment. Il veut faire du culturel et il n’en démordra pas, quitte à prendre le temps qu’il faudra pour faire connaitre la véritable vocation du KA BAR.

Et le temps lui donnera raison car depuis l’année dernière les choses se mettent sérieusement en place et le KA BAR a vu défiler nombre d’artistes venus présenter leurs œuvres (toutes disciplines)

En ce mois de mai : Slams, poésies, chants traditionnels, expositions de peintures, artisanat et danses indiennes ont été au programme des activités de ce qui deviendra à n’en pas douter un centre culturel prisé du Sud Basse-Terre.

Serge-Dominique Sainte-Rose donne sa chance à tous ceux qui ont un projet culturel sérieux, et étudie sa faisabilité avec son auteur afin de voir dans quelle mesure, il peut répondre à leurs sollicitations

On ne peut que féliciter et encourager la philanthropie que portent en eux des hommes comme lui qui privilégient la création artistique avant de penser à garnir leur portefeuille. C’est suffisamment rare pour le signaler le KA BAR c’est dans la zone industrielle de Morin juste avant l’intersection Gourbeyre Saint-Claude en venant de Basse-Terre et en empruntant la route de Petit-Paris.

Previous post

Décès de Philippe Lutaire

Next post

Daniel Hierso

hugo FRAN

hugo FRAN

No Comment

Leave a reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *