Société

Guadeloupe Dormez tranquilles, les forces de sécurité veillent.

Placées sous l’égide du préfet de région Jacques BILLANT, « Les Rencontres de la sécurité en Guadeloupe » Edition 2015 ont pris fin samedi 10 octobre.

Ces Rencontres constituent un moment privilégié de dialogue entre les acteurs de la sécurité et la population, sur l’ensemble du territoire national. En Guadeloupe c’est la protection civile qui a ouvert les hostilités et ce dès le 5 octobre. Le point d’orgue de ces rencontres fût la journée du 10 octobre. En effet le public avait rendez-vous au centre commercial de Destreland à Baie-Mahault où policiers, gendarmes, sapeurs-pompiers, associations, personnels de la sécurité civile et de la santé, présentaient leurs fonctions dans la grande chaîne de la sécurité et des secours.

Le public à assisté à une démonstration grandeur nature d’une simulation d’une prise d’otage menée par le Groupement d’Intervention de la Police Nationale (GIPN), ainsi que de nombreuses autres interventions par les differentes forces sur place.

Démonstration du GIPN.

Descente encordée sur la façade du centre commercial, progression, mise en sécurité de l’otage et arrestation du preneur d’otage ont été menées de main de maître par les hommes du GIPN sous le regard  attentif et satisfait du préfet.

Démonstration de la brigade canine de la DDPAF.

Une équipe cynophile de la police aux frontière est intervenue sur un véhicule suspect à la demande des démineurs. Un conducteur a mené les recherches avec son chien autour du véhicule et des bagages et l’arme dissimulée dans le véhicule a été retrouvée.

Démonstration de la gendarmerie.

Des braqueurs viennent de s’enfuir. La gendarmerie déploie ses forces, contrôle, alerte, repérage par hélico puis interpellation des malfaiteurs avec les groupes de pelotons d’intervention (GPI) de la gendarmerie et l’aide de l’équipe cynophile.

Intervention sur un accident de la route.

Un accident est signalé, les pompiers interviennent, mais l’affaire est sérieuse car la passagère est coincée dans l’habitacle. Ils font appel au SAMU qui médicalise la blessée sur place. Il faut la désincarcerer avant de l’évacuer vers l’hôpital, Mais la manœuvre est difficile et le temps passe. Finalement il est fait appel à l’hélicoptère pour l’évacuation médicale. A ce propos, le chef urgentiste a tenu à signaler que trop souvent les badauds massés autour des véhicules lors d’un accident rendent parfois très difficile la mise en place des secours et qu’il est préférable de se tenir éloigné de la zone d’opération afin de ne pas gêner les manœuvres des secouristes.

Pendant toute une matinée les forces de sécurité en Guadeloupe ont fait la démonstration de leur utilité et le public présent, tout comme le préfet ont particulièrement applaudi ces professionnels qui quotidiennement assurent notre sécurité.

gwada 27

Previous post

Luc Sonor

Next post

Alexis Michel (Mimiche)

hugo FRAN

hugo FRAN

No Comment

Leave a reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *