Divers

GUADELOUPE : André ATALLAH VEUT RE-BATIR BASSE-TERRE

Cardiologue bien connu dans le chef-lieu, chef de l’unité de cardiologie au CHBT (Centre Hospitalier de Basse-Terre) et néanmoins homme politique (Conseiller Régional, ancien candidat à la mairie de Basse-Terre) André Atallah a ce samedi 20 juin veille de la fête de la musique, fêté le premier anniversaire de son association: « BATIR ».

C’est l’esplanade du port de Basse-Terre qui avait été choisie pour cet évènement, et le moins que l’on puisse dire, c’est que le programme était  particulièrement alléchant. Quand on connait l’ambition du docteur Atallah (devenir maire de Basse-Terre), il n’était pas étonnant qu’il fasse appel à toutes les composantes de la population afin que cet anniversaire fût un moment fort de convivialité

Associations Syro-libanaises, indiennes, africaines, haïtiennes, bretonnes, artisans, écrivains, artistes, ils étaient tous là afin de rehausser de leur présence cet évènement largement applaudi par le public. Mais selon André Atallah, ce rendez-vous n’avait rien à voir avec une quelconque prémice d’une précampagne électorale. D’ailleurs, il a bien voulu nous répondre à ce sujet.

97Land: Pourquoi cet évènement ?

André ATALLAH : Il faut savoir que le 21 mai, c’était la journée mondiale de la diversité culturelle. Nous avons été à ma connaissance, la seule association à marquer le coup. Nous avons fait une grande conférence à la CCI avec 3 historiens qui sont venus parler de la diversité culturelle en Guadeloupe et de l’histoire des différents peuplements. Nous avons voulu faire le deuxième temps de cette manifestation culturelle sur l’esplanade du port de Basse-Terre qui est un lieu magnifique pour un tel évènement, en faisant appel à plusieurs associations et c’est surtout l’aspect ludique, l’aspect culture, l’aspect chant et danse, et bien d’autres encore que nous faisons ressortir aujourd’hui. Afin de connaître le bien fondé de cet évènementiel

97Land: Quels sont les objectifs de votre association ?

AA: Notre association c’est: Basse-Terre, Innovation, rassemblement, autrement dit, BATIR. Suite aux dernières élections municipales, un groupe de personnes a dit :  » Il faut que Basse-Terre aille de l’avant et soit redynamisée », voila comment l’association BATIR est née.  Ce n’est  pas seulement à l’approche des élections qu’on doit prévoir un programme, c’est en permanence qu’il faut mener la réflexion sur le devenir de Basse-Terre. C’est en permanence  aussi que nous travaillons pour faire des propositions culturelles, sur l’animation, sur le sport, enfin, sur tout ce qui peut faciliter le bien-être de la population. Nous avons fait plusieurs conférences, par exemple sur le chikungunia, c’était d’actualité. La prochaine fois ce sera sur les états généraux du sport.  Nous nous intéressons aussi au développement économique de la ville. Faut-il un centre commercial ou non pour Basse-Terre ? Ce sera le thème de notre prochaine réflexion.

97Land: Cette manifestation n’est donc pas politique ?

AA: Non notre association n’est pas politique, c’est une association type loi 1901, pour réfléchir sur ce que l’on  veut demain pour Basse-Terre. BATIR je le répète n’est donc par une association politique, c’est un groupe de réflexion et d’action pour mieux vivre à Basse-Terre.

Le docteur Atallah est certainement sincère dans ses propos, la politique n’avait rien à voir dans le rendez-vous organisé par BATIR en ce 20 juin. Mais tout homme politique, en campagne ou pas a besoin de savoir de temps en temps, le degré de sa popularité, de sa côte d’amour auprès de la population. Compte tenu du succès de cette manifestation, aujourd’hui André Atallah a certainement sa petite idée sur la question.IMG_9471 IMG_9477 IMG_9493 IMG_9499

 

Previous post

Muriel Hurtis fête ses Caraïbes les 27 et 28 Juin

Next post

LES ESPADRILLES TINAS

hugo FRAN

hugo FRAN

No Comment

Leave a reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *