Divers

GREVE DU PERSONNEL DE LA CTM

A l’appel de 5 organisations syndicales de la Collectivité, un mouvement de grève illimité a débuté mercredi 13 avril, avec blocage de lycées, des collèges et des sites de la CTM.

Les syndicats réclament l’ouverture de discussions notamment sur l’avenir des agents en fin de contrat, le maintien d’effectifs suffisants pour les adjoints-techniques des collèges et lycées, la titularisation des agents stagiaires, l’arrêt des procédures de licenciement des agents en CDD.

La réaction d’Alfred Marie-Jeanne, Président du Conseil Exécutif  de la Collectivité Territoriale de Martinique.

« Ni l’Assemblée, ni le Conseil Exécutif, démocratiquement élu par le peuple martiniquais, en charge des affaires du pays, ne peut se réunir. C’est donc une paralysie politique du pays qui est organisée.
Ainsi des milliers de dossiers concernant des Martiniquais de toutes conditions, et surtout les plus humbles, sont empêchés d’être traités.
Notre majorité a démontré qu’elle était ouverte aux négociations et partisane du dialogue social qui ne saurait cependant se dérouler sous la contrainte, d’où qu’elle vienne.
Notre Majorité est consciente que le personnel de la CTM a des attentes légitimes et aspire au respect, à la justice et à l’amélioration substantielle de ses conditions de travail que nous nous sommes engagés à changer. Nous tiendrons nos engagements.
Il est en même temps de notre responsabilité de maintenir les grands équilibres budgétaires permettant d’assurer l’avenir de notre personnel et le développement de nos politiques, dans l’intérêt même de notre pays.
Si les aspirations des agents de notre collectivité doivent être respectées, tout comme  le droit de grève, il importe de dénoncer les manœuvres de ceux qui n’acceptent pas le verdict des urnes et cherchent à entraver notre action par tous les moyens.
Le libre accès doit être assuré afin de garantir aux Martiniquais la continuité du service public. L’accès de tous les établissements publics (notamment les collèges et lycées) de la Collectivité Territoriale de Martinique doit être décadenassé afin que les conditions du dialogue soient enfin réunies et les attentes légitimes du personnel prises en compte ».

Lettre aux syndicats

Suite au préavis de grève que vous avez déposé, nous vous avons aussitôt reçus les vendredi 8 et mardi 12 avril 2016, afin de discuter de votre plateforme revendicative.

Le mardi 12 avril, en cours d’échanges, vous avez décidé de quitter la table des négociations et de VOUS mettre en grève illimitée

La pose de cadenas et de chaines crée l’impossibilité d’accès à certains établissements scolaires et aux sites de la Collectivité Territoriale de Martinique, ce qui pénalise lourdement les jeunes martiniquais et les usagers de nos services et ne crée pas les conditions du dialogue constructif.

Ainsi que nous vous l’avons rappelé, nous sommes ouverts à toute rencontre immédiate, mais sans contrainte d’aucune nature.

Une fois tous les accès libérés, nous vous proposons une réunion ce jour, jeudi 14 avril 2016 à 16 heures, au siège de la Collectivité Territoriale de Martinique (Cluny Plateau- Roy).

 

Previous post

L’AJeG agréée « Jeunesse-Education populaire » pour ses 5 ans !

Next post

François Fillon prépare sa visite aux Antilles

97land

97land

Des infos, des potins, des événements... Toute l'actu du 97.

No Comment

Leave a reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *