EvénementsSociété

Pau-Langevin et le devoir accompli, Ericka Bareigts de tous les territoires

Voilà une expérience intéressante à mener dans les prochains jours. Prenez un air important, déclamez sur n’importe quel sujet et introduisez à la fin de votre discours l’expression « égalité réelle ». Précisez que vos objectifs d’équité sont sur 20 ans : votre auditoire subjugué n’osera vous contredire. Et la passation de pouvoir entre George Pau Langevin et Ericka Bareigts hier à l’hôtel de Montmorin, ressemblait fort à notre nouveau jeu.

Des discours convenus lors de la passation de pouvoir

Des discours convenus lors de la passation de pouvoir

L’ascension fulgurante de la Réunionnaise, 6 mois après sa nomination comme Secrétaire d’Etat ne peut masquer le départ en catastrophe de la Guadeloupéenne qui sera privée du débat du 4 octobre présenté pourtant par le gouvernement comme symbolique de son intérêt pour les ultramarins. Encore une fois, la politique nationale aura eu raison des « exilés de l’hexagone », la démission d’Emmanuel Macron précipitant le départ de la ministre des Outre-mer afin d’éviter de multiples remaniements.

Mme Bareigts, elle ne jure que par l’égalité réelle et se prépare pour cette loi révolutionnaire. Mais l’intérêt des débats proposés à grand renfort de publicité par les Préfectures ne saute pas aux yeux quand on découvre les chiffres du site participatif citoyen sur l’enquête  destinée à évaluer les attentes et visions personnelles des citoyens au sujet de l’Egalité Réelle Outre-mer avec au 31 aout moins de 330 contributions. Un triomphe !!! Et le vide crée par le non-remplacement de celle qui devait « mettre en œuvre les mesures d’égalité réelle, de décloisonnement et d’ouverture de la société » sous les ordres du Premier Ministre n’en finit pas de discréditer son ancienne et éphémère fonction.

Dans un communiqué, George Pau-Langevin indique que « Le Président de la République et le Premier ministre ont accédé aujourd’hui au désir exprimé par la ministre des Outre-mer de retrouver… sa circonscription du 20° de Paris.

George Pau-Langevin… part avec la satisfaction d’une expérience aboutie… L’ancienne ministre indique avoir « mis en place plusieurs plans d’actions qui sont tous porteurs de résultats incontestés. Parmi eux le Plan Logement, le Plan Jeunesse, le Plan Santé, le Plan Sécurité Outre-mer très attendu dans les territoires.
Elle aura également assuré le maintien du budget des outre-mer sur 3 années consécutives et ceci dans un contexte économique extrêmement contraint où les réductions budgétaires étaient de mises…

La signature tripartite de la convention Ministère, Ville de Paris et Région Ile-de-France qui a acté le lancement de la Cité des Outre-mer en mai dernier,… la célébration des 70 ans de la départementalisation… a été le coup d’envoi du projet de loi Egalité réelle Outre-mer qu’elle aura porté au Gouvernement suite au rapport de Victorin Lurel. La ministre clôture son mandat sur une initiative innovante qui aura permis de consulter et donc d’associer l’ensemble des Outre-mer à ce projet de loi.

Enfin désirant retrouver son poste de députée son communiqué se conclue ainsi : « C’est désormais auprès des citoyens qu’il convient de faire valoir le bilan de ses mandats successifs marqués par des progrès significatifs pour le pays… ».

Barbara JEAN-ELIE

Barbara JEAN-ELIE

D’autres départs moins médiatiques accompagnent Pau-Langevin tel Barbara Jean Elie qui dans un communiqué témoigne de sa fidélité à l’ex ministre : « J’ai quitté mes fonctions au cabinet de la ministre des outre-mer. J’ai passé 18 mois incroyables au côté de George Pau Langevin, une femme admirable et courageuse. Le métier de femme politique est difficile. On prend des coups qu’on ne peut pas toujours rendre. Je dis un grand merci à George Pau-Langevin de m’avoir permis de faire cette expérience si enrichissante ».

Ericka Bareigts après avoir salué sa prédécessrice qui aura « largement contribué à défendre une certaine idée des Outre-mer » et permis à « chacun des territoires ultramarins d’être partie intégrante de la République » « depuis 2012, sous l’impulsion du Président de la République » poursuit ainsi :

« Nous avons travaillé ensemble un texte ambitieux… pour l’égalité réelle en Outre-mer : le combat pour la dignité et la reconnaissance n’est pas terminé… Nous pouvons d’ores et déjà mesurer le chemin parcouru… Moi ma grand-mère, n’a pas connu l’école, ma mère trop peu et moi je suis allée à l’Université : voila ce qu’a construit la République pour nous, descendants d’esclaves,… fruits de métissage… Ces combats sont inscrits dans nos chairs…

Nous allons continuer à réécrire l’histoire des Outre-mer et… travailler à ce que la France se regarde telle qu’elle est, forte de toute sa diversité, forte de cette richesse intrinsèque sur laquelle elle doit s’appuyer…. Ce ministère sera comme il l’a été dans la continuité cette maison ouverte qui appartient à chacun. Aujourd’hui ministre de la République, je suis aussi de tous les territoires… et de toutes les différences qui font la France… »

Ericka Bareigts a 8 mois pour imposer sa vision de l’avenir des Outre-mer. Les plus avisés attendront début octobre pour la voir à l’œuvre. Pour le reste, un certain Président pas encore Candidat lui pardonnera sans difficulté de consacrer l’essentiel de ses forces pour la future campagne présidentielle dans l’optique d’un renouvellement de portefeuille.

Previous post

Corinne Mencé-Caster démissionne de son poste de Présidente de l'Université des Antilles

Next post

Cedric Locatin vainqueur du tour de Guyane

Joël DIN

Joël DIN

No Comment

Leave a reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *