EvénementsSports

Gene et voeckler au ministère des sports

Les coureurs et équipes françaises ont été reçus lundi 27 juillet au ministère de la Ville, de la Jeunesse et des Sports, par Patrick Kanner, ministre chargé des Sports et Thierry Braillard, secrétaire d’Etat aux Sports. Les antillais de Team Europcar ne pouvaient éviter nos questions.

yohann final

Yohann Gène vos impressions aujourd’hui ?

Hier c’était l’arrivée et on a fini sur une belle note avec Bryan Coquard qui finit 2ème. Le soir on a pu décompresser un peu, bien manger, c’était un peu la fête  avec nos familles, dormir enfin pas trop parce qu’il fallait venir au ministère. Très content que ce soit terminé.

Le bilan de cette édition 2015 ?

Moi je suis dans un rôle de coéquipier, je ne suis pas celui qu’on va voir à l’avant, je suis le travailleur de l’ombre comme on dit chez nous dans l’équipe, mais il est très important d’en avoir dans toutes les équipes. Pour moi mon tour est réussi puisque j’ai réussi à faire le travail qu’on m’a demandé le mieux possible en lançant les sprints pour Bryan Coquard et en plaçant Pierre Roland le plus en avant.

Pour l’équipe en général ca a été un bon tour. On n’a pas eu la petite note de réussite avec une victoire au bout, mais on a montré le maillot, on a eu pas mal de places, on a montré que l’équipe existait et qu’il y a du potentiel.

Vous en êtes à votre 5ème grande boucle. La motivation est toujours là ?

C’est sur. Quand j’ai commencé en 2011, j’étais loin de penser que je participerais à 5 tours de France d’affilée. Cette année c’était un peu plus dur que les autres au niveau du parcours mais la motivation est là, l’envie, j’espère juste que le physique va suivre.

Avez-vous bénéficié de l’appui des compatriotes ?

Oui j’ai vu pas mal de compatriotes guadeloupéens ou martiniquais qui m’encourageaient surtout dans la montagne. Ca fait du bien d’entendre « kimbé » ou « fos »  ou un autre petit mot en créole à l’Alpe d’Huez : ça fait penser au pays, ça remotive.

Votre programme maintenant ?

Je vais faire quelques critériums dès mercredi déjà. Je reprends la compétition mi-août au tour du Limousin. Dans une saison il n’y a pas que le tour de France pour nous. Ca commence au mois de janvier jusqu’au mois d’Octobre. Il faut vite se remotiver et se remettre dedans.

Le martiniquais Thomas Voeckler juste à ses cotés se confiait : « D’un point de vue personnel ce n’est pas le meilleur cru de mes tours. J’ai connu quelques jours difficiles je suis tombé malade mais ensuite j’ai fait quelques belles échappées. Le parcours était soit trop plat soit trop dur, il n’y avait pas d’intermédiaire. Collectivement toute l’équipe a été présente. Je n’ai plus mes jambes de 20 ans, je compense par l’expérience et j’essaie de donner un coup de main aux jeunes ».

Concernant la Voecklermania toujours aussi forte il répond l’assumer : « Sur la route, à l’hôtel, on m’encourage quelque soient mes résultats. Ca fait plaisir ! »

La suite pour lui, trois semaines de vacances en famille avant plusieurs tours dont le Grand Prix de Québec et de Montréal.

Franck Zami

Previous post

LA PRÉFECTURE COMMUNIQUE : Tour cycliste de la Guadeloupe 2015

Next post

AN AMERICAN IN GUADELOUPE

97land

97land

Des infos, des potins, des événements... Toute l'actu du 97.

No Comment

Leave a reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *