Société

FXG : « Ne pas poser ses c… au vestiaire dans une rédaction »

Qui mieux que les employés de France Antilles pourraient parler de la fin du quotidien crėe en 1964 ? Ici quelques extraits du dernier papier de son correspondant dans l’hexagone Francois-Xavier Guillerm, monsieur FXG pour les voeux de la ministre des Outre-mer. Une publication du 1er février oú l’on ressent son amertume et sa colère face à ce grand gâchis et aussi une définition du métier de journaliste éloignée de la « selfie attitude ».

 

Le projet de nouveau quotidien

« Maintenant que la bête est morte, qu’elle ne s’agite que pour un ultime soubresaut ce 1er février, l’Etat et d’autres, localement, assurent que le phénix renaîtra de ses cendres… Après les municipales et avant la présidentielle. Car la ministre l’a dit dit, elle « croit en une presse quotidienne régionale d’Outre-mer de qualité, libre et indépendante ». Elle a réaffirmé avec son collègue de la Culture « leur mobilisation pour qu’existe une presse locale aux Antilles et en Guyane » et dans tous les Outre-mer…

Des articles « oubliés »

… « Je dois avouer que quelque fois, l’édition de Martinique a passé certains de mes papiers à l’as… alors qu’une fois publiés sur mon blog, ils ramassaient jusqu’à 15, 20 000 lecteurs… Pas de place sur le papier ? Et le net, il servait à quoi ? … Mais il fallait les raconter parce que les gens, les lecteurs veulent et doivent savoir ».

Le métier de journaliste

… « Il ne faut pas poser ses couilles au vestiaire quand on arrive au boulot le matin dans une rédaction. Il faut être on nom’ doubout, un homme debout, en créole, pour se faire respecter, notamment des politiques parce que que nous sommes, en tant que journalistes, chargés de les sommer de s’expliquer sur leurs actions, bref les surveiller, et quelque fois, faut bien le dire, les emmerder. C’est aussi ça l’apport de la presse à la démocratie ».

A lire dans son intégralité sur son blog http://www.fxgpariscaraibe.com

Previous post

Le dernier FRANCE-ANTILLES sort ce samedi !

Next post

4 février 1794 : 1ère abolition de l’esclavage – Projection-débat à la Sorbonne

97land

97land

Des infos, des potins, des événements... Toute l'actu du 97.

1 Comment

  1. Jacky Jacques LureL
    février 3, 2020 at 09:06 — Répondre

    Bravo François-Xavier ! Tu resteras toujours un homme debout, sérieux et surtout professionnellement honnête envers tes confrères, connus ou reconnus. Félicitations !…

Leave a reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *