EvénementsSociété

Frederic, Maurille, Appolinaire, Clair, soldats martiniquais exécutés en 1940 honorés le 8 mai à l’Arc de triomphe

Lors de la cérémonie de ravivage de la flamme sur la tombe du Soldat Inconnu du 8 mai à l’Arc de Triomphe, la Ville de Paris rendra hommage à quatre soldats martiniquais, Frédéric Joseph Philibert, Maurille Ernest Himmer, Appolinaire André Eniona et Clair Negrobar, exécutés par les Allemands en juin 1940.

 

Frédéric Joseph Philibert né en 1911 à Rivière-Pilote matricule 330, Maurille Ernest Himmer né en 1913 à Trinité matricule 1533, Appolinaire André Eniona né en 1914 aux Anses d’Arlet matricule 2085 et Clair Negrobar né en 1915 à Sainte-Marie matricule 1620, non reconnus comme français par les Allemands sont séparés des soldats blancs et exécutés en juin 1940 à Boutigny (Seine et Marne) hors des lois de la Guerre. Enterrés sur place, leurs dépouilles sont transférées dans le cimetière de Boutigny en 1942 avant de rejoindre la nécropole de Fleury les Aubray dans les années 60.

Cette commémoration sera organisée par la Délégation Générale à l’Outre Mer en présence des élus parisiens, de la Ministre des Outre-Mer, Mme Annick GIRARDIN, de Parlementaires, et de personnalités. Seront également présents à cette commémoration une représentation de la 2ème DB et un groupe de lycéens de la Ville de Reims. La présence conjointe de la Ville de Paris et de la 2ème DB est chargée de symbole, par le rôle éminent de celle-ci dans la libération de Paris, et par le fait que la 1ère Armée Française est l’unité au sein de laquelle se sont retrouvés en très grande majorité les combattants des Outre-Mer.

Leur mémoire a été sortie de l’oubli grâce au travail de divers historiens, dont Mme Sabine Andrivon-Milton ainsi que de la municipalité et des associations de Boutigny. Le Maire de Boutigny, M. Paultre de Lamothe, sera également présent.

« … Nous ne rendons pas suffisamment hommage à ces jeunes hommes qui ont quitté la Martinique et ont perdu la vie pendant les guerres » déclare l’historienne Sabine Andrivon-Milton. « La plupart des corps ne sont pas revenus et plusieurs noms ne sont toujours pas inscrits sur les monuments aux morts. Qu’attendons-nous ? Pourquoi cette amnésie ? Pourquoi ne rendons nous pas hommage à nos derniers dissidents ? Où sont les rues ou les boulevards de la dissidence ? » (Madinin’Art 11/11/2017)

La cérémonie aura lieu le mardi 8 mai 2018, à partir de 17h30. Le lieu précis du rendez-vous est le musoir de l’Arc de Triomphe, à l’angle de la rue de Tilsitt et de l’Avenue des Champs Elysées.

 

Previous post

Le Mémorial ACTe transformé en EPCC

Next post

Un concours documentaire de 3 mn 30

97land

97land

Des infos, des potins, des événements... Toute l'actu du 97.

No Comment

Leave a reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *