Société

France TV 2 millions € à Polanski. Combien pour les productions en outre-mer ?

…La loi de la République de 1983 établit l’égalité professionnelle entre les femmes et les hommes.

En 2020, l’écart des salaires entre les hommes et les femmes est encore de 12% à France Télévisions malgré les gesticulations de la Présidente du groupe. Delphine Ernotte l’a appris lors d’un déplacement à Saint Denis de la Réunion à la mi-février…

Chez Ernotte il y a l’affichage (A), la Com (B) et le rideau de fumée (C).

A – L’affichage devant une commission de l’Assemblée Nationale où elle affirme vouloir donner une place prépondérante aux femmes.

B- La Com dans le journal Marie Claire où elle affirme être sensible aux discriminations. « Je veux davantage de mixité et de diversité. Donc, oui, j’applique une forme de discrimination positive, et j’y veille personnellement. »

C – Le rideau de fumée : Il ne s’est rien passé depuis la découverte de la discrimination criante entre les salaires des hommes et des femmes à Réunion la 1ère.

L’ex-DRH est toujours aux manettes, le directeur régional de la Réunion, âgé de 70 ans, a été prolongé d’un an par la seule volonté de la dame Ernotte qui a estimé qu’il était le meilleur des Directeurs régionaux de l’outre- mer.

C’est vrai que c’est le seul à faire revenir travailler gratuitement les retraités. Du jamais vu dans l’audiovisuel public.

Aucun mot de tout cela lors de la réunion de la commission de suivi du pacte de visibilité de l’outre-mer signé en juillet 2019 à grand renfort de Com et d’affichage.

On apprend ainsi que FTV a investi 2 millions d’euros dans le film J’ACCUSE. Autrement dit Delphine Ernotte a donné 2 millions d’euros à Roman Polanski, en toute connaissance féministe de cause ! Et combien pour les productions en outre-mer ?

Comment les financements de FTV irriguent les éco-systèmes de création en outre-mer ? L’asphyxie financière des stations ultramarines est malheureusement la seule réponse.

Propulsée aux commandes de l’Outremer…, Sylvie Gengoul a mesuré en direct toute l’attention du groupe à ce qui se passe dans les trois bassins océaniques.

Elle a organisé un séminaire dans un grand hôtel de Vanves, déjeuner inclus, pour présenter la nouvelle organisation du pôle Outre-mer : aucun cadre de la direction de FTV n’a daigné s’y rendre ! Et encore moins Ernotte, qui aurait dû ouvrir symboliquement la séance.

Un acte fondateur au cours duquel Gengoul a dû ressentir un grand moment de solitude.

Même Corteel, le patron d’un machin appelé UPOM, unité de programme d’outremer, rattaché à Takis Candilis était absent. Le patron de l’info : Yannick Le Tranchant, grand patron de l’information des chaînes, patron de la commission de déontologie, absent ! Tout comme son propre représentant à Malakoff, Alain Rodaix, directeur de l’info en outremer, qui avait posé des jours de congés. Un pur hasard.

Arnaud Lesaunier, grand patron de la RH, alors que le pôle outre-mer n’a pas de DRH depuis plus de 6 mois a brillé par son absence…

Aucune mesure particulière, en faveur des stations, n’a été annoncée, même pas le lancement d’un programme de rattrapage des salaires entre les femmes et les hommes des stations puisque ce qui est valable à la Réunion l’est aussi pour les autres stations d’outre-mer.

Les Programmes absents. L’information absente. La RH absente. La Présidente absente.

C’est un très mauvais présage pour la survie d’un pôle outre-mer à Malakoff et dans France Télévisions.

Mais alors, c’est donc ça la réalité de la visibilité de l’outre-mer.

 

http://adapfrance.blogspot.fr/

Previous post

Conférence : Pas de liberté pour les Nègres !

Next post

Dengue à La Réunion : la circulation du virus s’accélère

97land

97land

Des infos, des potins, des événements... Toute l'actu du 97.

No Comment

Leave a reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *