Culture

France Ô peut garder espoir…

… Pendant que la Reine se regarde dans son miroir, le Royaume se délite.

Peu de gens savent où tout cela se dirige sauf une poignée de directeurs, qui, sous la houlette de leur berger exécutif, sont arrivés à Tahiti, au FIFO pour une semaine de plages et de soleil au frais de France Télévisions, pardon du contribuable qui paie la redevance.

Aucun projet cohérent ne sort des neurones du 8ème étage du donjon de France Télévisions…

… Les vrais syndicats ont retrouvé leur colonne vertébrale et leur dignité dans l’opposition.

L’un des plus importants, appelle à la grève cette semaine, ayant enfin découvert que la Reine n’avait aucun autre projet que de virer les vieux du Royaume.

Les autres assistent à cette pantalonnade sans intérêt et vouée à l’échec : ceux qui veulent partir et qui le peuvent… partiront avec plus d’argent. Mais si effectivement 1000 salariés s’en vont puis 1000 autres, France Télévisions s’effondrera…

La Givrée de Nouvelle-Aquitaine, directrice par ambition effrénée, se voit à la tête du Réseau de France 3 et des stations Premières…

On s’achemine petit à petit vers l’objectif secret et gouvernemental de deux chaînes pour l’audiovisuel Public : une chaîne nationale et une chaîne des régions métropolitaines et ultramarines avec des décrochages locaux.

Un rêve de technocrates et d’énarques ! La portion congrue est économique !

En attendant, l’Outremer s’interroge.

Jupiter-Macron affirme devant les maires d’outremers que la décision de supprimer France Ô n’est plus prise ! Et que l’Etat attendra les résultats de l’enquête parlementaire de la délégation sénatoriale et de la commission des députés ultramarins…

Donc France Ô peut garder espoir, vu la prestation catastrophique, pour elle, d’Ernotte devant les sénateurs.

Elle a menti avec aplomb mais les sénateurs des outremers en ont vu d’autres.

En fait rien n’est mis en place pour remplacer France Ô, condition sine qua none pour qu’elle soit supprimée par la loi !

Un état si désastreux et pervers que le directeur des antennes de France Ô, nommé par la Reine Folle s’est rebellé au moment de son départ.

Le Grillon s’est grillé en réunissant ses services, et en criant devant eux que « le mépris de France Télévisions pour les outremers est immense et que vu le peu de moyens qui m’a été octroyé, je préfère m’en aller ! »

Une révolte d’un baron du Royaume… Incroyable ! Mais il est vrai que Grillon est un grand professionnel ! Et que la qualité professionnelle n’est pas un critère pour la Dame de Pique.

Toute la Grande Machine de France Télévisions est à l’arrêt…

 

Bellovese ADAP

Previous post

Chlordécone : 90 % des guadeloupéens et martiniquais sont contaminés par voie alimentaire

Next post

Les 3 phrases clés des voeux d'Annick Girardin

97land

97land

Des infos, des potins, des événements... Toute l'actu du 97.

No Comment

Leave a reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *