Culture

Forest Whitaker : « J’espère que le film Forgiven transmettra ce message de construction dont j’ai tant appris en Afrique du Sud »

Lors de l’avant-première du film FORGIVEN, à la Maison de l’UNESCO, à l’occasion du 70e anniversaire de la Déclaration universelle des droits de l’homme, Forest Whitaker, Envoyé spécial de l’UNESCO et Roland Joffé, le réalisateur, ont transmis un message de paix et de réconciliation.

« C’est toujours inspirant de voir des gens se réunir pour regarder un film sur la justice », a déclaré Forest Whitaker. « C’est vraiment un honneur de faire partie de la communauté de l’UNESCO – un si beau contexte pour la projection de ce film – un contexte d’éducation, de construction de la paix dans l’esprit des gens. J’espère que le film transmettra ce message de construction dont j’ai tant appris en Afrique du Sud ».

En 1994, à la fin de l’Apartheid, Nelson Mandela nomme l’archevêque Desmond Tutu président de la Commission vérité et réconciliation : aveux contre rédemption. Il se heurte le plus souvent au silence d’anciens tortionnaires. Jusqu’au jour où il est mis à l’épreuve par Piet Blomfeld, un assassin condamné à perpétuité. Desmond Tutu se bat alors pour retenir un pays qui menace de se déchirer une nouvelle fois… Un film à voir pour apprendre le pardon et la tolérance.

Previous post

Martinique 1ere : loin de l’île, à Paris, sur les bords de Seine, tout le monde s’en fout…

Next post

Les institutions et la vie démocratique (1)

Joël DIN

Joël DIN

No Comment

Leave a reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *