Société

FO : DIRIGEANTS D’ICI ET DE PARIS, QUE CESSE LA DESCENTE AUX ENFERS DE LA STATION

Un communiqué du bureau syndical de FO Martinique la 1ère

MISE EN DANGER DES SALARIES DE MARTINIQUE LA 1ERE

Jusqu’où cela ira ? nous pensions avoir touché le fond, et bien non, la chute continue ! Avec des conséquences qui pourraient se révéler bien plus graves les salariés, leur intégrité, sans même compter l’impact désastreux pour l’image de notre station.

En cause, la gestion catastrophique la couverture des manifestations contre la réforme des retraites par la rédaction en chef de Martinique la 1ère, et les proportions prises par cette affaire depuis le débat « exceptionnel » annoncé puis annulé sur notre antenne TV le lundi 17 février.

Nous ne reviendrons pas sur les conditions de cet énorme cafouillage mais sur ce qui l’a provoqué et surtout sur ses conséquences :

• Ce qui l’a provoqué : la suppression de la case Débat de Société depuis le mois de décembre, ne permettant plus à la rédaction d’organiser naturellement de débat hebdomadaire, en cette période qui pourtant le nécessiterait hautement.

• Les conséquences : des dizaines de prises de position et de messages excédés contre TOUTE LA STATION de Martinique La 1ère sur les réseaux sociaux. audios, courriers, conversations, blog Médiapart, messages parfois presque haineux contre le Média de service public.

Les collaborateurs de Martinique la 1ère ne doivent pas payer les pots cassés, les errements de la direction, de la rédaction en Chef. Nous vivons sur une poudrière, et nos responsables ne le voient pas, ne le sentent pas ?

La Direction Régionale a, nous semble-t-il, une mission, des objectifs à atteindre, comptes à rendre. Pour nous salariés de Martinique La 1ère, c’est un échec.

Le plus grave c’est que cette cristallisation du mécontentement social autour de notre station se forme à l’approche du carnaval, période pendant laquelle nos équipes sont dans les rues, au contact direct de la population, particulièrement exposés à des invectives, voire des agressions qui ont déjà commencé pour nombre de nos collègues dans leur vie privée,

FO Martinique dénonce l’amateurisme de notre direction et la situation conflictuelle avec la population qui en résulte aujourd’hui.

FO MARTINIQUE DEMANDE A TOUS NOS DIRIGEANTS, D’ICI ET DE PARIS DE PRENDRE IMMEDIATEMENT LEURS RESPONSABILITÉS AFIN QUE CESSE LA DESCENTE AUX ENFERS DE LA STATION MARTINIQUE LA 1ERE.

Cela n’a que trop duré. Le préavis de grève arrive.

Previous post

Akiyo : Dimanche gras, résistance contre la répression

Next post

Décès à Paris d'une patiente infectée à St-Martin

97land

97land

Des infos, des potins, des événements... Toute l'actu du 97.

No Comment

Leave a reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *