Société

LA FIN DU ROAMING PAS AVANT MAI

Il y a les politiques et les… décideurs. La fin des surcoûts pour les appels et les SMS entre les Outre-mer et la métropole promise comme cadeau de début d’année 2016, attendra jusqu’au mois de mai à la demande des opérateurs afin qu’ils « s’adaptent ».

Tous les ultramarins savent que l’utilisation de leur portable hors de leur zone de résidence entraine des tarifs de roaming d’approximativement 20 centimes par minute d’émission et de 5 centimes par minute en cas de réception pour la Réunion, vers ou depuis les Antilles entre 20 et 23 centimes la minute et le SMS facturé en moyenne 7 centimes, le coût variant d’un opérateur à l’autre.

En octobre était adopté le projet de loi sur la modernisation du droit en outre-mer qui prévoit notamment la fin de ces frais, réforme anticipant la suppression des frais d’itinérance à travers l’UE à compter de juin 2017. Dès mai 2016, des plafonds seront appliqués pour que ces frais ne dépassent dans toute l’UE, 5 centimes par minute pour les appels et 2 centimes par SMS envoyé ou encore 5 cts par mégaoctet pour l’internet mobile. Les opérateurs devront s’adapter dans un contexte de forte concurrence.

Reste pour les ultramarins la question de l’internet mobile et sera-t-il possible dès lors de s’abonner directement en Métropole à des conditions plus avantageuses qu’en Outre-mer ? Nulle doute que les opérateurs prévoient une parade car une autre guerre oppose le gouvernement aux opérateurs. Bercy pour financer l’audiovisuel public a décidé de ponctionner le secteur des télécoms au travers d’une augmentation de la « taxe Copé » (mise en place en 2009 pour compenser la fin de la publicité après 20h sur France Télévision). Le taux de cette taxe va ainsi passer de 0,9 à 1,2% du chiffre d’affaires des télécoms dégageant 70 millions d’euros environ. Et les ultramarins sont généralement les perdants de ces batailles.

Previous post

LES VOEUX D'ARY CHALUS

Next post

Carène vainqueur du challenge BBB-Direct Vélo en 2016 ?

Joël DIN

Joël DIN

No Comment

Leave a reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *