Sports

FIER D’ÊTRE MATININO : Un supporter donne de la voix

Un chant officiel pour la sélection de la Martinique et un drapeau homologué par la FIFA. C’est le combat de Jocelyn Jonaz qui explique sa démarche. Lettre ouverte

Lors  des jeux olympiques  à Rio, il nous est arrivé de vibrer pour les sportifs français. Nous Martiniquais, pouvons nous  autant vibrer  lorsque nos champions locaux  se hissent sur la première  marche du podium alors que nous n’avons ni emblème ni hymne représentant  notre pays ? Je ne parle même pas du cafouillage du bleu blanc rouge identique pour les nageurs Guyanais, Guadeloupéens et Martiniquais lors des Carifta Games de natation en Martinique il y a quelques semaines. Depuis 1946 aucun politique élu au pouvoir n’a pris en considération ce besoin identitaire pour y apporter une réponse.

Si le drapeau rouge vert noir historique à été officiellement brandi à la mairie de  Sainte Anne, le seul élu parlant d’emblème sportif Martiniquais fut Alain RAPON. En juin 2009 je l’avais interviewé  lors de mon documentaire Drapo Martinique. Cette vidéo resta dans mes tiroirs et fut publiée en mai 2015 lors de nos ‘jounen lidantité’.

Quelques temps après 2009, l’initiative  de David MANGATAL,  champion international  de taekwondo, fut très bonne car je la résume par son esprit d’ouverture avec la création du  drapeau sportif aux 5 couleurs (rouge, vert, noir, bleu et jaune). Cette ligue Martiniquaise de taekwondo à su faire reconnaître  notre ‘petit’ pays la Martinique  comme Nation Sportive dans le bassin de la Caraïbe  puis de l’espace panaméricain et mondial avec ce drapeau sportif.

Ce drapeau  qui ne souffre d’aucune pollution politique  connu à l international doit être reconnu  par tous chez nous. A l’heure actuelle nous ne pouvons plus tolérer que cette maudite effigie aux 4 serpents, qui fête ses 250 ans de vie et  imposée par un certain Gouverneur esclavagiste en 1766,  soit utilisée officiellement  au nom de la Martinique. Cette ordonnance est lisible sur notre site internet : www.necessite.org/WordPress. Vous pouvez y trouver le drapeau sportif aux 5  couleurs.

Ce sont les sportifs  Martiniquais qui les premiers doivent  s’organiser pour un emblème sportif. C’est est en ce sens que l’action du drapeau du taekwondo est à prendre en considération. Les politiques au pouvoir ne peuvent en aucun cas  imposer au monde sportif un quelconque drapeau même en faisant du chantage à la subvention. Je trouve bizarre  d’agir de la sorte et de nous demander de « rété  asiz » en attendant que l’action  politique veuille bien y penser, car cela fait  déjà 70 ans que cela dure et ce n’est pas un éventuel  livre blanc ou des états généraux  du sport qui y changeront  grand-chose. Il y a longtemps  que l’heure de nous-mêmes a sonné, c’est pour cela que je rends hommage publiquement a Alain RAPON pour sa vision singulière, malheureusement incomprise. Soutenue et partagée par les dirigeants politiques  qui ont eu a gérer notre pays, nous aurions fait un grand bond identitaire et unitaire depuis 2009. Merci a Alain RAPON  et a David MANGATAL pour leur vision de Nation Sportive Martiniquaise. Notre sélection de football participe à la coupe des Nations sans emblème et sans hymne cela me gêne  énormément. Pourquoi ne pas tout simplement  adopter le drapeau du taekwondo  car il est déjà  reconnu au sein du bassin caribéen  et panaméricain ? Notre association  Nécessité propose même d’y adjoindre dessus la carte de la Martinique pour le rendre encore plus Martiniquais.  

Jocelyn JONAZ

Pdt de l’association Nécessité

Previous post

Mise à pied de la Présidente du parc de La Réunion par Segolène Royal

Next post

Joelle Ursull : mes frères et sœurs, vous avez perdu l'essentiel

97land

97land

Des infos, des potins, des événements... Toute l'actu du 97.

No Comment

Leave a reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *