Société

Félix Béppo : La politique appartient aux citoyens et pas aux hommes politiques

Félix Beppo est un guadeloupéen de 54 ans né à Pointe à Pitre, arrivé à Paris à l’age de 6 ans, candidat aux élections législatives dans la 18ème circonscription de Paris. Il tenait un café politique jeudi 2 février au cours duquel nous l’avons rencontré.

97land : En tant qu’ultramarin qu’allez-vous proposer aux Parisiens ?

F B – Ce n’est pas une circonscription d’outre-mer mais fidèle à des préoccupations que nous avons tous pour la communauté ultramarine c’est de faire en sorte que ceux qui habitent sur la 18 eme circonscription se sentent un peu plus intégrés et participant plus à la vie politique du pays.

97L : Vos premiers pas ont-ils été difficiles ?

F B – Très difficiles mais pas seulement depuis que je suis candidat. Quand on est ultramarin, quelque soit l’organisation politique ou autre, il est très difficile de se faire une place. Il faut être déterminé et s’acharner à travailler beaucoup ce qui est mon cas. Ça a été très difficile, très compliqué pour faire entendre sa voix dans les partis. Aujourd’hui je suis un candidat libre, sans étiquette partisane.

97L : Sans l’appui d’un parti, qu’allez-vous proposer de différent ?

F B – Je crois que la politique appartient aux citoyens et pas aux hommes politiques. Ce sont les citoyens qui font les choses. Eux me soutiennent, ils sont convaincus par mes propositions.    Nous percevons, tous, que le monde dans lequel nous évoluons est un monde déstabilisé et en graves tensions. La scène internationale est marquée aujourd’hui par les guerres, la montée des nationalismes et les attentats terroristes. Ces tensions de plus en plus fortes ne doivent pas nous conduire à choisir des représentants absents. La période exige des députés de combat, clairs sur leurs valeurs, leurs convictions et leurs engagements. Plus que jamais à travers ces élections nous devons dire notre attachement à notre modèle social et politique afin de tout faire pour préserver notre cohésion nationale et de donner à la France de nouvelles perspectives.

Previous post

MESSAGE DE SOUTIEN DU DR HENRY JOSEPH A MARIE-GALANTE

Next post

Pas de bal nègre à Paris

h J

h J

No Comment

Leave a reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *