Société

Faillites Compagnies aériennes : Pour la considération et le dédommagement des usagers oubliés et lésés !

Collectif des usagers des compagnies aériennes en faillite, nous demandons aux Pouvoirs publics et particulièrement à à M. JEAN-BAPTISTE DJEBBARI, SECRÉTAIRE D’ETAT AUX TRANSPORTS et JEAN-BAPTISTE LEMOYNE, SECRÉTAIRE D’ETAT AU TOURISME, de bien vouloir prendre connaissance des revendications ci-dessous et de trouver rapidement des solutions d’aide et de dédommagement aux victimes de cette situation économique scandaleusement inacceptable.

– LE CONTEXTE :

Les faillites successives des compagnies aérienne Françaises dont l’état n’ignore pas les principales causes maintes fois décriées par les professionnels du secteur depuis des mois, ont laissé en 15 jours de temps, prés de 2.000 sans-emplois et des Millions d’euros de billets vendus, non honorés et non remboursables. (1.500€ de billets en moyenne pour les milliers de foyers concernés).

Sans avoir rien vu venir, les employés des compagnies voient leur carrière professionnelle et vie personnelle brisées du jour au lendemain.

Nous autres, clients/usagers des compagnies en faillite, n’avons aucun espoir de revoir nos billets, ni l’argent de nos économies de plusieurs mois, de plusieurs années.

Des économies durement acquises qui ont juste permis aux compagnies aujourd’hui en faillite de vivre quelques semaines ou mois de plus.

Des compagnies que l’état n’a jamais protégées des concurrences déloyales reconnues, malgré de multiples demandes du secteur. Des compagnies en situation délicate, à qui l’état à sciemment permis de fonctionner avec des « fonds par anticipation », sans jamais suggérer, ni imposer de quelconques mesures de protection des consommateurs en cas de faillite.

N’est-ce pas de la responsabilité de l’état, du gouvernement, de protéger ses propres acteurs économiques et ses concitoyens ?

Aujourd’hui, l’immobilisme du gouvernement sur le sujet révolte profondément les usagers de métrople et des DOM/TOM. Pas un ministre du gouvernement n’a eu à ce jour la bonne idée de considérer la difficile position des milliers de clients, de venir en aide à ces Français lésés, en proposant des mesures à la hauteur de ces catastrophes, pour ne pas dire scandales économiques !

Des milliers de Français qui se sentent aujourd’hui « volés« , trahis par les entreprises de leur propre pays, lâchés par leurs représentants d’état qui ne protègent au final, ni les uns, ni les autres et pour couronner le tout, qui se retrouvent totalement pris au piège d’un système où tous les professionnels concernés se rejettent mutuellement les responsabilités de dédommagement en toute impunité.

Ouvrons-les yeux ! Malgré tous les articles de recommandations publiés ça et là par la presse depuis plusieurs jours pour aider à l’indemnisation, il est impossible d’obtenir de quiconque un remboursement des billets payés et non honorés ! Voilà le triste constat !

Les agences et autres intermédiaires en billetterie de tourisme physiques ou en ligne jouent au jeu de la sourde oreille, rejettent en masse les demandes de remboursement, les banques et sociétés émettrices de carte bancaires ignorent, voir n’assument pas les articles du code monétaire qui est censé protéger les utilisateurs et rembourser en cas de faillite d’un prestataire régler par CB, les assurances diverses vendues à tour de bras, ne garantissent jamais les risque de faillites.

Et au dessus de tout cela, que fait l’état ? Où vont aller les taxes diverses (taxe d’aéroport, redevances aéroport/passagers, taxe d’aviation civile, taxes et surcharges, taxe de solidarité, TVA, etc…) qui constituent 60 à 70% du prix de nos billets, pour des vols fantômes ? A qui profiteront-elles, alors qu’aucun vol ne sera exécuté ?

En tant que simples clients donc créanciers chirographaires, pour nous, c’est la double, voir la triple peine ! Nous sommes clients de compagnies Françaises, nous ne volerons pas, nous payons des billets et donc des des taxes sur des vols fantômes et nous nous ne récupéreront rien, pendant que l’état lui reste créancier prioritaire des entreprises en faillite et encaisse des taxes sur des services non délivrés !  STOP !

– NOS REVENDICATIONS :

Pour toutes ces raisons, nous demandons :

– Le remboursement de toutes les taxes qui constituent une majeure partie du prix des nos billets non honorés, sous forme d’une compensation exceptionnelle en phase avec la situation catastrophique actuelle, quelqu’en soit la forme (crédits d’impôts ou autres), pour tous les clients lésés en possession de billets non honorés et qui n’auraient aucun autre recours pour obtenir quelconque remboursement.

– Le rappel à la loi quant aux responsabilités des acteurs du tourismes et de la consommation, agences et autres intermédiaires de tourisme ou bancaires qui se défaussent ou rejettent toutes responsabilités et qui compliquent des situations déjà trés difficiles à vivre pour les usagers.

– Le gel des tarifs ou des réductions compensatoires 
pour tous les clients lésés en possession de billets non honorés, qui souhaitent acheter à nouveau des billets.

– La création et mise en place rapide d’une assurance/garantie qui protège les consommateurs face aux risques de faillite des compagnies aériennes.

Cette pétition a été initiée par un Collectif d’usagers des compagnies aériennes en faillite.

Previous post

la Radio est dangereuse : on ne voit pas la couleur des noirs, uniquement leur talent ! 

Next post

Le Président Jovenel Moise sur le dėpart ?

97land

97land

Des infos, des potins, des événements... Toute l'actu du 97.

No Comment

Leave a reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *