Littérature

Eussent-ils été blancs que rien ne se serait passé ainsi…

Caroline Laurent est franco-mauricienne. Après le succès de son livre co-écrit avec Evelyne Pisier, Et soudain, la liberté (Prix Marguerite Duras ; Grand Prix des Lycéennes de ELLE ; Prix Première Plume), elle signe son nouveau roman Rivage de la colère, un drame historique méconnu d’une île paradisiaque Diego Garcia de l’archipel des Chagos.

Il y a 50 ans, cette poignée d’îles faisait l’objet d’un sordide marchandage politico-économique entre la Grande Bretagne, les USA et l’île Maurice dans l’ignorance et l’indifférence générale.

Les habitants des îles Chagos furent contraints d’une façon honteuse, inhumaine à tout quitter pour être littéralement abandonnés à leur sort sur l’Île Maurice où rien n’avait été prévu pour eux, où rien ne les attendait sauf la misère dans un bidonville…

Sur cette trame historique Caroline Laurent a construit un roman absolument magnifique. Une histoire d’amour, d’exil, de révolte et de colère où la solidarité et l’opiniâtreté, la fierté et la dignité des personnages se conjuguent à l’amour de leur terre et de leur culture.

Eussent-ils été blancs que rien ne se serait passé ainsi. Les relents nauséabonds du colonialisme ont eu la vie dure dans ces îles lointaines, petit paradis pour les îlois, enjeu stratégique pour les grandes puissances pour qui une poignée d’hommes et de femmes noirs ne pouvait pas être un obstacle…

L’autrice a créé des personnages forts qui pour moi incarneront à jamais les chagossiens. Je n’oublierai pas Marie-Pierre, Gabriel, Joséphin et les autres. J’ai été en colère tout au long de ma lecture tant ces personnages ont pris chair et vie sous la plume de l’autrice, j’ai eu le cœur chaviré par leur sort et par cette histoire d’amour compliquée entre Marie-Pierre l’îloise et Gabriel le beau mauricien à la peau dorée. J’ai aimé ces pages qui s’intercalent dans le roman, dans lesquelles Joséphin tant d’années après, en route pour La Haye, et la Cour Internationale de Justice, raconte avec délicatesse et humilité son combat, sa fidélité aux idéaux de sa mère, sa fierté.

Un grand coup de coeur pour ce roman vibrant d’émotions que je vous invite ardemment à découvrir à votre tour.

CathFD

Previous post

Nous, policiers français issus de la diversité, prenons l’initiative de sortir du silence

Next post

En Guadeloupe aucune idée politique ne s'est dégagée de ses élections

97land

97land

Des infos, des potins, des événements... Toute l'actu du 97.

No Comment

Leave a reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *