Culture

Eugénie Eboué-Tell première députée de Guadeloupe

Il y a 70 ans, le 21 octobre 1945, 33 femmes étaient élues députées dont Eugénie Eboué-Telle, l’épouse du gouverneur guadeloupéen Félix Eboué.

Un hommage a été rendu à l’assemblée nationale aux 33 femmes élues députées de la Nation pour la première fois il y a 70 ans le 21 octobre 1945, dont Eugénie Eboué-Tell.

Née le 23 novembre 1891 à Cayenne et décédée le 20 novembre 1972 à Pontoise, elle a été membre des deux premières Assemblées nationales constituantes de Guadeloupe, Conseillère de la République puis Sénatrice de la Guadeloupe de 1946 à 1952.

Ayant fait ses études secondaires à Montauban elle devient institutrice à Saint-Laurent du Maroni. Après son mariage avec Félix Eboué, elle le suit au Tchad en 1938. Dès l’armistice, alors que son mari est gouverneur de l’AEF, elle s’engage dans les Forces françaises libres féminines, et travaille à l’hôpital militaire de Brazzaville jusqu’en 1944. Son action est couronnée par la Croix de guerre et la rosette de la Résistance.

Après le décès de son mari,membre de la SFIO, elle s’engage dans la vie politique. Le 21 octobre 1945 elle est élue dans la première circonscription de la Guadeloupe puis est réélue le 2 juin 1946.

Elle retrouve un mandat national avec son élection au Conseil de la République, le 15 décembre 1946. Elle rejoint le groupe socialiste de la Haute Assemblée et siège aux Commissions de l’Education nationale et de l’Intérieur.

Lors du renouvellement du Conseil de la République, le 7 novembre 1948, elle conduit en Guadeloupe la liste du RPF. Elle devient vice-présidence de la Commission de la France d’outre-mer, en janvier 1951. Elle assume ensuite la vice-présidence du groupe des Républicains sociaux. Elle est élue au conseil municipal d’Asnières en 1958.

Elle est commandeur de la Légion d’Honneur, officier des palmes académiques, et commandeur de l’Ordre du Tchad, et de l’Ordre de la Côte-d’Ivoire.

Previous post

UNE ALLEE AIME CESAIRE A EPINAY

Next post

POLITIQUE EN GUADELOUPE : LE 3ème HOMME

97land

97land

Des infos, des potins, des événements... Toute l'actu du 97.

1 Comment

  1. louis Dessout
    octobre 24, 2015 at 18:45 — Répondre

    Félicitations pour le rappel de cette vérité historique méconnue et occultée de l’histoire nationale et locale.
    Un oubli et une erreur, toutefois.
    Son élection comme conseillère municipale de Grand Bourg (Marie-Galante) puis adjointe au maire d’Asnières pendant de nombreuses années est oubliée.
    Une erreur, son époux, le gouverneur Félix Éboué, était guyanais en non pas guadeloupéen. Mais gouverneur de la Guadeloupe et du Tchad et enfin de l’AEF.
    Louis Dessout

Leave a reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *