EvénementsSociété

Et pendant ce temps, les Obama enchaînent les best-sellers

Au cœur des élections américaines, le monde est toujours sous le charme de la famille présidentielle précédente. Mari et femme s’affrontent dans une guerre de best-sellers. Extraits d’un article de Husband and wife go head-to-head in Obama book bestseller wars ».

Dans un climat d’inquiétude et d’incertitude concernant l’opposition Biden vs Trump, une chose reste claire, la marque « Obama » est toujours aussi populaire.

L’ancien président Barack Obama et son épouse Michelle ont tous deux écrit leurs mémoires depuis leur passage à la Maison Blanche. Becoming de Michelle Obama, publié en 2018 pendant le mandat de Trump, a été un best-seller, se vendant à 10 millions d’exemplaires à travers le monde.

Dans le premier volume de ses mémoires, A Promised Land, prudemment annoncé pour le 17 novembre, l’ancien président des Etats-Unis retrace son itinéraire personnel, évoque son éducation et ses premières aspirations politiques avant de revenir sur les moments clés de son premier mandat.

Avec un premier tirage à trois millions d’exemplaires, le livre est en passe de devenir un best-seller. Mais atteindra-t-il les sommets de Becoming ?

Alan Samson, directeur de la publication de Weidenfeld & Nicolson, se montre pessimiste :  « Je pense que rien ne dépassera les ventes de Michelle, qui s’adressait à un public féminin apolitique… Le discours de Michelle a trouvé un écho chez mes filles, et bien qu’il soit un président distingué, je ne vois pas le le livre de Barack atteindre un tel niveau de ventes ».

James Daunt, PDG de Barnes & Noble, pense le contraire : « A Promised Land se vendra comme aucun autre depuis le 21 juillet 2007  » (publication du dernier épisode de Harry Potter de JK Rowling). Georgina Morley, directrice éditoriale chez Macmillan se veut prudente : « Mon instinct me dit qu’ils feront jeu égal, mais la nouvelle publication de Barack se vendra-t-elle encore deux ans plus tard comme celle de Michelle ? C’est la question »…

Ces deux mémoires ont fait l’objet d’une véritable guerre entre éditeurs, Penguin Random House déboursant plus de 65 millions de dollars pour obtenir les droits de publication des autobiographies du couple en 2017 – un record pour les mémoires présidentielles américaines.

Rien qu’au Royaume-Uni, Becoming s’est vendu à 790 000 livres exemplaires. Dreams from my Father de Barack, publié pour la première fois en 1995, a trouvé 725 000 preneurs, ce qui lui a valu la reconnaissance en tant qu’écrivain bien avant qu’il ne devienne président.

Quant à savoir si les mémoires de Trump pourraient connaître un succès similaire, Morley a ajouté : « Quelqu’un les publiera parce qu’elles se vendront. Pour ceux qui vont à ses meetings, ce sera du business, pas de la littérature ».

Previous post

Kelly Massol : Que les générations futures s’affirment et s’aiment telles qu’elles sont.

Next post

E. Borne : La Réunion bénéficiera d’une augmentation substantielle des contrats aidés

97land

97land

Des infos, des potins, des événements... Toute l'actu du 97.

No Comment

Leave a reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *