Divers

ENCORE DES EQUIPEMENTS ROUTIERS EN GUADELOUPE POUR QUE L’ILE MEURE

Il est un constat que chacun partage dorénavant, même l’optimiste béat, qui attendait les fameux chantiers promis par la nouvelle équipe régionale, c’est que la Guadeloupe va mourir. Dans trois ans, ou 4 ans. Ce sera le dernier sursaut avant l’agonie finale.

C’est le délai prévu par les concepteurs des nouveaux chantiers routiers principalement aux Abymes et au Gosier. Car nous succomberons aux accidents de la route, aux embouteillages monstrueux que ces équipements supplémentaires ne vont aucunement résoudre, car tunnels souterrains, ronds-points, giratoires, tout cela est bien dans la logique d’un président de région qui cumule les inepties et les gravissimes erreurs en matière environnementale, tant ses carences dans ce domaine sont énormes.

Que cela soit clair. Nous ne sommes pas des contempteurs de tout progrès, mais nous sommes en colère. Ainsi sur la Riviera au Gosier, route qui conduit les automobilistes venant de Pointe-à-Pitre vers les communes de Sainte-Anne et de Saint-François, une troisième voie de circulation serait prévue, selon nos informations.

Donc nos « responsables » politiques vont dépenser des millions d’euros pour une troisième voie qui sera littéralement prise d’assaut par les milliers d’automobilistes en souffrance, et qui ne résoudra que très partiellement l’asphyxie actuelle, (nous ne parlons même pas des conséquences sur la pollution de l’air générée par ce surcroît d’automobiles, mais de cela nul ne parle en Guadeloupe, alors que les épisodes réguliers de poussière de sable du Sahara mettent déjà en danger la population dont la prévalence asthmatique est 2 fois supérieure à celle de l’hexagone).

Et quid alors du transport collectif ? Donc ils n’ont aucunement l’intention de profiter de ces travaux pour créer une véritable voie pour bus qui longerait toute la Riviera, jusqu’à Baie-Mahault ?

Sûrement pas, puisqu’à Jarry, la fameuse zone commerciale, ils bétonnent, saccagent la nature, sans mettre à la disposition du citoyen la moindre ligne de transport !

Les usagers de Petit-Bourg et du Lamentin pleurent eux aussi. Plus de bus, car on les a abandonnés. Les malheureux sont dans la galère. On les voit le matin et le soir faire de l’auto-stop, comptant sur une âme charitable.

Pour résumer la population souffre, mais nos politiques auraient leur propre logique. Construire des routes jusqu’à la mort programmée finale ?

Tous les spécialistes de l’aménagement urbain le confirment. Le pape en la matière, Gilles CLEMENT, l’a martelé. L’urbanisme strictement fonctionnel qui trace des voies d’un point à un autre pour gagner du temps, être plus performant, productif, c’est nul, archaïque, destructeur.

Osons rêver ! Et si la Région annonçait d’ici peu le lancement d’études pour la création de cette voie de bus ? Nous serions les premiers à faire notre mea culpa.

Previous post

Attaque de requin à Saint-Leu : décès d'un surfeur

Next post

Urgent : C'est fini pour Fanswa

Théo LESCRUTATEUR

Théo LESCRUTATEUR

No Comment

Leave a reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *