Société

EN DOMINIQUE, LE TÉMOIGNAGE DE SINISTRES

Construire en dur est le plus sûr moyen de résister à un ouragan, mais sur la petite île de la Dominique, ce n’est pas à la portée de tous.

Peu peuvent se permettre une construction complète en béton, avec dans l’île de nombreuses maisons moitié en béton, moitié en bois. Au fur et à mesure d’entrées d’argent, les gens remettent en état et fortifient leurs maisons et leurs commerces avec des matériaux plus lourds.

C’est pourquoi, sur l’île, vous verrez des maisons hautes ou basses éventrées, une partie de la structure disparue, balayée par les vents persistants de catégorie 5 de l’ouragan Maria du 18 septembre.

« Vous coulez d’abord la dalle. Vous montez les murs un peu plus tard. Vous posez le toit un an après quand vous avez une entrée d’argent « , déclare Jason Otis, un entrepreneur en construction de la ville côtière de Mero… Il prédit qu’il faudra des années avant que l’île puisse retrouver sa situation d’avant la tempête.

…Earl Hector, un résident de Portsmouth âgé de 87 ans…, plus communément connu sous le nom de Earl the Pearl… était mécanicien ingénieur au Royaume-Uni alors qu’il était jeune homme et a passé un certain temps à affronter les tempêtes de la mer du Nord en tant que pêcheur. Mais à la fin des années 1980, il est retourné chez lui en Dominique pour aider sa mère.

« Pendant six heures, mon petit-fils se tenait sous la douche, mon ami se tenait là aussi et je me suis assis sur les toilettes « , a déclaré Hector. « Nous ne pouvions rien voir. Nous n’entendions rien d’autre que les bourrasques de vent.  »

Sa maison principalement en béton, n’a pas résisté à un poteau électrique. L’eau de pluie tout trempé… Reste un placard de la chambre et quelques costumes. « On se demande si elle sera jamais réparée , a déclaré Hector.

Zaccheus Bruney pourrait être en mesure de réparer sa maison si seulement il pouvait retrouver sa scie. Caraïbe de la Dominique vivant sur une réserve, le village de Salybia, le charpentier a eu du mal à récupérer quelque chose dans sa maison renversée, façonnée dans du bois local.

« Nous avons le bois le plus solide de l’île qui dure des années, des années et des années « , a déclaré Bruney. « Il n’était pas plus fort que l’ouragan. »

Au cours du week-end, son village a accueilli l’équipe médicale de secours du Delaware, un groupe de médecins et d’infirmières travaillant avec Hands International pour acheminer des médicaments et des soins aux zones les plus ravagées par la tempête.

« Pas de vêtements, pas de matelas, pas d’abri », a déclaré Bruney. « … Nous cherchons à survivre. Si mon toit part, que vous le trouvez et que vous le prenez, personne ne dira rien ».

Brian Beautreau peut voir son voisin d’à côté de chez lui, ce qui n’est pas normal : « Il y avait des arbres tout autour. Vous ne pouviez pas voir la construction là-bas « .

Beautreau fabrique de la farine de manioc, mais il n’en a pas fait depuis la tempête. Sa maison de Salybia et sa fabrique ont été toutes deux écrasées par Maria…

« Avant la tempête, nous avions une vie assez heureuse. Pas dans le sens monétaire, mais nous avions notre propre petite entreprise  » « Maintenant, j’ai peur de ce qui va se passer… Comment allons-nous reconstruire et mieux?  »

… Otis attendait dimanche près de l’embarcadère des ferries de Portsmouth des fournitures afin de poursuivre son travail de reconstruction.

« … Ils disent que la semaine prochaine, d’autres marchandises vont arriver « , a déclaré Otis. « Tout est en train de se vendre. Ils ne peuvent toujours pas décharger les gros bateaux, les conteneurs, les grues, donc ça va être lent… « Il y a des quincailleries qui commencent à se réapprovisionner à Roseau, la capitale, et à Portsmouth, constate Otis, mais ce n’est pas le problème principal.

« Le chômage était déjà élevé ici. Combien d’hôtels ne vont pas reprendre ? Les entreprises ne rouvrent pas ? Même si les choses arrivent, les gens n’auront pas d’argent. Ce sera une lutte pour reconstruire « , conclue Otis.

Previous post

Kasika et Ravine Plate pour un noël exceptionnel !

Next post

LE TOP 20 DES PLUS BEAUX POSTÉRIEURS DE LA CARAÏBE

Joël DIN

Joël DIN

No Comment

Leave a reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *