Divers

Elles coupent les pénis… par amour

Elles coupent les pénis… par amour… même riches, jeunes et intelligentes.

Après avoir forcé son compagnon à lui faire l’amour, elle lui a coupé le pénis, nous informe le Daily Mail. Les faits se sont déroulés il y a quelques jours en Inde, dans la région de Sanjay Gandhi. Une jeune femme âgée de 23 ans a demandé à son compagnon, avec qui elle est en couple depuis 4 ans, si ce dernier voulait se marier avec elle. L’homme âgé de 33 ans a refusé.

Folle furieuse, elle l’a obligé une dernière fois à lui faire l’amour dans la salle de bains, sans quoi il y aurait des conséquences désastreuses, a-t-elle déclaré. Puis, juste a près le rapport sexuel, elle s’est saisie d’un couteau de cuisine, et lui a coupé le pénis.

Grièvement blessé, l’homme émasculé s’est échappé du domicile poursuivi par sa compagne, armée du couteau.

Le Daily Mail ne nous indique pas l’origine sociale de la jeune femme. Peut-être, à l’image d’Abe Sada, une serveuse d’auberge, qui en 1936, tua et émascula son amant, avant d’être arrêtée, errant dans Tokyo, le sexe à la main.

Le cinéaste japonais Nagisa OSHIMA raconte dans l’Empire des sens, son film culte, qui provoqua moult scandales, cette passion charnelle mêlant sexualité crue et amour furieux.

Sada prévient, d’ailleurs le héros Kichizo que sa jalousie ( envers sa femme) la poussera à  l’émasculer pour pouvoir «  le garder en elle seule pour toujours ».

Dans ce mixte de Sade et de Bataille, ( nous savons qu’ Oshima était féru des ces deux écrivains français ), qu’est donc Sada ? Une victime  renversant l’ordre social établi, (Kichizo la découvre pour la première fois de dos, dans une posture de dominant, avec une vue sur sa croupe , quand elle nettoie le sol), une castratrice manipulatrice longtemps humiliée, une névrosée faussement libidinale.

En tout cas, Myriam Priscilla Castro de Rezende, était, elle, riche, jeune, intelligente, mèdecin brésilien de 34 ans, dans la ville de Juiz de Fora en 2002. Elle a engagé trois tueurs à gage pour émasculer son ex-fiancé qui annula le mariage trois jours avant la cérémonie. Wendel SOUZA survit à l’attaque. En 2014, la femme médecin a écopé de six ans de prison ( Journal de Montréal du 4 avril 2014).

Peut-être un simple conseil aux hommes antillais et réunionnais  qui ont promis le mariage à leur partenaire. N’annulez rien, il y va de votre bien-être.

Comme le disait Socrate à son auditoire :  Mariez-vous, si votre femme s’avère être une perle, vous serez heureux, et si au contraire, elle est une furie, ou un démon, vous deviendrez philosophe, ce qui est très bénéfique à l’homme.

Socrate, le somptueux philosophe, était en effet marié à une terreur qui épouvantait tous ses amis, et qui est devenue l’incarnation de la mégère dans la littérature européenne, Xanthippe.

Previous post

Félicitations aux boxeurs martiniquais

Next post

Claude Ramalingom n'est plus

Théo LESCRUTATEUR

Théo LESCRUTATEUR

1 Comment

  1. Didier
    juillet 15, 2017 at 18:16 — Répondre

    Pa émé mwen alos !

Leave a reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *