Sports

Du racisme aussi dans le cyclisme professionnel

Le Vendredi 28 avril au Tour de Romandie, Gianni Moscon de l’équipe Sky  a tenu des propos racistes envers Kévin Reza  le traitant de « negro ». Après avoir reconnu les faits, il a été suspendu six semaines. Don’t Act pour l’ensemble du peloton, les journalistes, le public. Pourtant à bien y regarder… 

« Gianni s’est excusé auprès de Kevin Reza après la scène. Il l’a de nouveau fait à lui et à son équipe le lendemain matin. Ces excuses ont été acceptées… Gianni sait qu’il n’y a pas d’excuse pour son comportement et que toute répétition entraînera la résiliation de son contrat » précise un communiqué de son équipe et devra suivre un  « cours d’éducation à la diversité ».

Le journal Le Monde s’inquiète du « silence troublant du peloton » et cite Jean-René Bernaudeau, patron de l’équipe Direct Energie, qui déclarait en 2014 « Après le dopage, c’est l’autre fléau de ce sport ».

Le principal intéressé avait tenu à anticiper d’éventuelles réactions : « Avec Réza, on avait déjà clarifié les choses vendredi avant que l’affaire ne soit relancée sur les réseaux sociaux. La seule chose que je veux dire est que les excuses étaient réciproques entre nous. Mais personnellement, je comprends parfaitement que j’ai eu tort et je m’en excuse encore une fois. »

Car cette affaire, si elle avait été signalée aux commissaires de course aurait pu entraîner l’exclusion de Moscon de l’épreuve, pour « comportement inapproprié ». Mais le linge sale s’est lavé entre équipes. Et l’Union cycliste internationale (UCI) n’a encore donné aucune suite à cette affaire.

Ensuite, ces six semaines sans retenue de salaire pour quelqu’un qui prévoyait faire une coupure dans cette saison afin de revenir bien frais pour aider Christopher Froome à remporter un quatrième Tour de France, « cela correspond à une suspension pendant ses vacances payées » selon un observateur.

A titre de comparaison, au Tour d’Autriche en 2015,  le Biélorusse Branislau Samoilau pour avoir déclaré «Écarte toi, le nègre» à Natnael Berhane, un coureur érythréen avait du débourser un mois de salaire, l’argent envoyé à un organisme de bienfaisance africain.

Mais voilà, vous ne trouverez aucun commentaire sur les facebook et compte twitter du peloton du Tour de Romandie. Gianni Moscon peut dormir tranquille.

Previous post

PAS DE CONSIGNE DE VOTE POUR LE PCG

Next post

L'humour au féminin

97land

97land

Des infos, des potins, des événements... Toute l'actu du 97.

No Comment

Leave a reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *