Evénements

Du beau monde au gala du drépaction

drepa 26Pour son premier gala de charité le vendredi 27 mars, l’APIPD l’Association Pour l’Information et la Prévention de la Drépanocytose conviait toutes les personnes de bonne volonté à venir soutenir leur cause, au Chalet du lac de Saint-Mandé.

La générosité n’est pas un vain mot chez les ultramarins, plus de 500 personnes ayant répondu à cet appel. Avec le soutien de nombreux partenaires : Add Medica, les rhums Clément, Tropic Marché, AGS, les producteurs de l’UGPBAN, Air Caraïbes, l’Académie de l’Art Culinaire du Monde, D2P Evasion et Compagnie, Barber G le coiffeur et la centaine de bénévoles, la drépanocytose voyait se lever face à elle une véritable armée.

Pour débuter la soirée, un buffet-cocktail de bienvenue où il était possible de côtoyer des artistes tels Slimann, Alban Bartoli, Aurélie Konaté, Clémence, Philippe Lavil, Sylviane Cedia ou les sportifs Adil Rami, Frederic Piquionne, le boxeur JeanMarc Mormeck, Moundir de Koh-Lanta,  Kareen Guiock, Sebastien Frolin, Claudy Siar. La presse people flairant le bon filon avait envoyé sa meute de photographes pour figer ces rencontres. Des discours, le soutien de George Pau-Langevin ministre des Outre-mer  et de Jean-Paul Huchon président du Conseil Régional d’Ile de France et la projection d’un film retraçant le parcours des 26 ans de lutte contre la maladie. Un plateau artistique cosmopolite : le pianiste Jonathan Goyvaertz aux côtés du chanteur lyrique Fabrice Di Falco, Yohan Freget, le collectif « Les Voix des Femmes »  avec les belles Shade, Priscilla, Stony, Aurélie, Sarah et Soumia,

Jenny Hippocrate témoignait de son amour pour son fils Taylor au nom de tous les drépanocytaires « On m’a dit Madame, votre fils va mourir. Je lui ai parlé et je lui ai dit : je t’interdis de mourir » en concluant « Je suis une maman, malgré tout, heureuse ». Un souper gastronomique suivait (un service à minuit et demi pour le saumon seule fausse note de cette soirée) et pour clôturer les festivités, un grand bal  jusqu’aux premières lueurs du jour où les personnalités oubliant leurs responsabilités et le protocole purent laisser tomber la veste.

La bonne humeur régnante ne doit pas faire oublier que la lutte continue pour informer sur la drépanocytose à l’échelle internationale,  Jenny Hippocrate devant se rendre en Algérie puis en Inde. L’association aux 2000 membres poursuit l’éducation des familles et des enfants malades en France et œuvrant pour le développement de services «drépanocytose» dans les hôpitaux.drepa 23 drepa 22 drepa 21 drepa 20 drepa 19 drepa 18 drepa 17 drepa 16 drepa 10 drepa 11 drepa 12 drepa 13 drepa 14 drepa 15 drepa 25 drepa 24 drepa 4 drepa 9 drepa 8 drepa 7 drepa 6 drepa 5 drepa 3 2 1

Previous post

Dimanche des rameaux

Next post

GUADELOUPE : LA STÈLE DE LA DISCORDE

Joël DIN

Joël DIN

1 Comment

  1. Nat
    avril 1, 2015 at 06:17 — Répondre

    J’étais à la soirée et je n’ai rien vu d’extraordinaire. Que de bruit pour rien ! L’important c’est que de l’agent rentre dans les caisses de l’association pour aider les malades.

Leave a reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *