Société

Disparition d’Halima Laza Mze

C’est avec une immense tristesse qu’Ericka Bareigts, ministre des Outre-mer, a appris la disparition de Madame Halima Laza Mze, également appelée « Colonal Laza ». Halima Laza Mze s’est éteinte ce lundi 5 septembre au matin, à Mamoudzou.

Témoin iconique de l’histoire du département de Mayotte, Halima Laza Mze s’est révélée par son activisme aux côtés de Zéna M’déré, Zaïna Méresse et des autres chatouilleuses. Ce collectif de femmes a milité dès les années 1960 pour faire de Mayotte un territoire de la République française. Tout au long de ce processus long et parfois douloureux, leur rôle a été essentiel. C’est donc un jour triste pour toute la France.

Courageuse et déterminée, Halima Laza Mze a été l’une de ces femmes qui ont ouvert la voie à tant d’autres, en prouvant que leur combat n’était pas vain et que leur voix pouvait et devait être entendue. Ainsi, Ericka Bareigts salue avec émotion les engagements de cette grande dame, et présente ses sincères condoléances à sa famille et à ses proches.

Previous post

L’université Georgetown reconnaît son passé esclavagiste

Next post

Un sursaut contre la violence en Guadeloupe ?

97land

97land

Des infos, des potins, des événements... Toute l'actu du 97.

1 Comment

  1. Nana
    septembre 8, 2016 at 00:04 — Répondre

    Nous pleurons sa disparition. Qu’elles reposent en paix nos chatouilleuses !

Leave a reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *